COVID-19
La pandémie menace les familles vulnérables.
closed

Avec votre don, vous soutenez les enfants qui en ont le plus besoin et nous aidez à changer leur avenir.

Grâce à votre don, nos spécialistes peuvent venir en aide aux enfants qui en ont le plus besoin.

En tant que sympathisant, vous nous soutenez dans la lutte pour le respect des droits de l'enfant.

Devenez forgeur de destinées et aidez-nous à changer l’avenir des enfants les plus vulnérables.

Mettez vos compétences et un peu de votre temps libre au service des enfants.

Chantez, jouez ou dansez en faveur des enfants exploités.

Soutenez les actions de rue du 20 novembre pour la Journée Internationale des droits de l’enfant.

Marche, ski de fond, course d’orientation ; nos bénévoles organisent des activités sportives pendant toute l’année.

Participez à la chaîne de solidarité en achetant un ou plusieurs cartons d'oranges.

Devenez partenaire de Tdh et aidez-nous à soutenir plus de 2 millions d’enfants et leurs familles chaque année.

Dans quel domaine pouvons-nous vous aider ?

Je m’engage Je m'engage Je m'engage Je m’engage Je m'engage Je m'engage Je m'engage Prendre contact Je m'engage Ordre
10.11.2020 - Actualité

2009: Premier Congrès mondial sur la justice des enfants

Depuis 2009, Terre des hommes réunit des professionnel·le·s de la justice, des spécialistes de la protection de l’enfance et des jeunes des quatre coins du monde lors d’un congrès international. Cet événement organisé tous les 3-5 ans permet de promouvoir la coopération et de renforcer l’accès des enfants à une justice adaptée à leurs besoins et qui respecte leurs droits. Un travail qui se poursuit également hors du cadre du Congrès.

En juin 2009, plus de 1000 juges, avocat·e·s, spécialistes de la protection de l’enfance, organisations de la société civile venu·e·s de 55 pays se réunissent à Lima, au Pérou, pour la première édition du Congrès mondial de justice juvénile. «Ce premier congrès est une étape décisive pour repenser nos systèmes de justice pour enfants et jeunes. Il a abouti à la Déclaration de Lima, qui représente un outil technique important, mais surtout le premier consensus mondial des spécialistes sur les pratiques restauratives adaptées aux enfants en conflit avec la loi», explique Cédric Foussard, conseiller en justice pour enfants de Tdh.

Améliorer les pratiques et les lois

Seul congrès mondial sur la thématique de la justice adaptée aux enfants, un fort accent y est mis sur la participation des représentants étatiques. «L’implication des gouvernements permet de donner à l’événement international une portée officielle et d’impulser des changements systémiques», ajoute Cédric Foussard. Grâce à ce travail de plaidoyer qui se poursuit également en dehors du Congrès, Tdh a contribué à de nombreuses avancées législatives nationales, régionales ou internationales pour inclure les droits et l’intérêt supérieur de l’enfant dans les lois et leur application.

Prendre en compte la justice non formelle

Après Lima en 2009, les congrès suivants ont lieu à Genève en 2015 et à Paris en 2018. Ces événements sont aussi l’occasion de créer des liens entre les acteurs formels, informels, religieux et civils. Pourquoi? «Car il est estimé que 80% des décisions de justice dans le monde sont prises dans le cadre d’une justice dite non-formelle ou traditionnelle, qui ne relève pas de l’Etat», explique Yann Colliou, responsable du programme accès à la justice chez Tdh. Au Congrès mondial de Paris en 2018, nous avons notamment facilité la venue de juges traditionnels du Liban et du Burkina Faso, et ouvert le dialogue sur les pratiques en matière de justice pour enfants dans leurs communautés.

Un réseau mondial de professionnel·le·s

Suite au Congrès de Paris en 2018, nous avons créé l’Initiative Mondiale sur la Justice avec les Enfants, en collaboration avec nos partenaires, qui a pour but de chapeauter l’organisation des congrès et de créer une communauté mondiale de spécialistes à travers la plateforme en ligne www.justicewithchildren.org. «Cette initiative permet de maintenir les liens entre tous les acteurs», ajoute Cédric Foussard. «Dans ce cadre, Tdh organise des réunions régionales et nationales qui permettent de faire le suivi des décisions prises lors du Congrès précédent et de préparer le suivant.»  

Assurer la participation des enfants et des jeunes

A Paris en 2018, lors du Congrès mondiale sur la justice pour enfants, des jeunes eux-mêmes prennent part au débat: «Nous sommes venus ici pour écouter, mais aussi pour parler. Nous ne voulons pas que vous ayez pitié de nous, mais que nos expériences et nos points de vue soient le point de départ de vos paroles et de vos actions.»

Prévu pour fin 2021, le prochain Congrès mondial aura lieu au Mexique et placera la participation des enfants au centre. Il portera désormais sur la justice AVEC les enfants.

Un regard en arrière: Ceci est le huitième article d'une série de 10, publiée à l'occasion de notre 60e anniversaire.

Rejoignez notre campagne « Fonds pour l’enfance »

Dans une interview accordée à la RTS le 13 février 1968 à son retour du Viêtnam, Edmond Kaiser déclarait : « […] nous n’aurions plus le droit de porter ce nom d’homme et de responsable que nous avons si nous entrions dans le rang des complices qui sachant cette douleur infinie se décident délibérément à ne rien faire. »

Alors qu’un nombre croissant d'enfants vivent aujourd’hui dans de meilleures conditions, plusieurs millions d’entre eux ont encore besoin de soutien et de protection. A l’occasion de notre 60ème anniversaire, nous avons lancé une campagne sur MyTdh, notre plateforme de collecte en ligne. L'objectif est de récolter 60'000 francs en un an. Ensemble nous pouvons y arriver, grâce à votre générosité et votre fidèle engagement !

Participez dès maintenant à notre campagne « Fonds pour l’enfance » en mobilisant votre réseau et soutenez nos programmes en faveur des enfants dans le monde. Merci du fond du cœur !

 

 

Source photos : © Tdh. Les originaux des photos d'archives sont conservés aux Archives cantonales vaudoises, Fonds ACV PP 1053, Fondation Terre des hommes.