24.11.2016 - Actualité

Aminétou Ely, lauréate du prix de Terre des hommes pour les droits de l'enfant

Aminétou Ely, défenseure des jeunes domestiques exploitées en Mauritanie, s’est vu décerner le prix de Terre des hommes Espagne pour les droits de l'enfant vendredi passé. Ce prix lui a été remis à l’occasion d’un gala qui a eu lieu à La Corogne. Ce moment était spécial, non seulement pour Aminétou Ely, mais également pour Terre des hommes: un tel prix n’est en effet que décerné tous les trois ans pour remercier une personne qui s’est démarquée par son dévouement inégalé.

Aminétou Ely, présidente de l’Association des Femmes Chefs de Familles (AFCF), a une vision: «Mon espoir est de voir s’instaurer ce que j’appelle l’égalité transversale pour toute la nation et toutes les couches sociales et la fin du travail des enfants, particulièrement des jeunes filles, dans un état de droit.» Voilà déjà sept ans que Terre des hommes travaille avec son organisation mauritanienne de défense des droits des travailleurs domestiques.

Aminétou a été confrontée depuis son enfance à l'exploitation de fillettes au sein de son propre foyer. Dès l’âge d’onze ans, elle s’est activement investie pour les libérer de leur situation d'esclavage. Elle a brisé des tabous en rendant public les conditions des petites bonnes en Mauritanie, en particulier le fait qu’elles sont victimes de graves violences. Sa persévérance et son courage face à un tel système d’oppression la rendent unique.

En Mauritanie, beaucoup de filles de familles pauvres sont placées dès leur plus jeune âge pour travailler en tant que domestiques. Loin de leur foyer et de la protection de leurs parents, elles sont exposées à la discrimination, à la violence sexuelle, physique et psychologique et à l'exploitation abusive. Pour contrecarrer cette situation, nous sensibilisons la société civile aux risques de travailler en tant que domestique et nous nous battons pour un meilleur accès à l'éducation, à la justice et aux services de santé. Nous venons en aide à ces enfants avec des cours d'alphabétisation, des formations professionnelles ainsi qu’une aide pour démarrer une activité rémunérée pour échapper à ce cercle d’oppression.

Ce prix met en valeur l’immense mérite d’Aminétou, dans sa lutte pour les droits des enfants et pour un État qui garantit que les droits des travailleurs domestiques soient respectés. En collaboration avec cette association, nous avons ainsi pris en charge depuis 2009 plus de 7700 enfants se trouvant dans une situation de servitude. Et nous allons continuer à nous battre pour cette cause avec Aminétou tant qu’il y aura des enfants domestiques exploités.

Pour en savoir plus sur nos projets en Mauritanie

Crédit photo: ©Tdh