Tsunami en Indonésie
Des milliers de familles affectées Lire plus
15.09.2017 - Actualité

Avez-vous rédigé votre testament?

Mercredi, c’était la journée mondiale du testament, l’occasion de se pencher sur ce document, parfois oublié mais pourtant si important. En Suisse, six personnes sur dix décèdent sans avoir établi de testament. Sans document officiel et sans famille proche, vos biens et vos avoirs seront distribués à des parents éloignés ou à l'État. Pourquoi alors ne pas réfléchir à une alternative, comme un testament en faveur des enfants ? Rencontre avec Vincent Maunoury, responsable du secteur philanthropique de l’organisation d’aide à l’enfance Terre des hommes.

De nombreux suisses choisissent d’inscrire Terre des hommes parmi leurs légataires. Quels sont les arguments qui les convainquent selon vous ?

Depuis plus de cinquante ans, nous sommes connus pour l’aide efficace que nous apportons à des millions d’enfants dans le monde chaque année. Nous investissons 88% des dons et legs dans des projets sur le terrain. Un gage de sérieux.

Quel est le profil de ces donateurs testamentaires?

Un donateur testamentaire sur deux était déjà donateur de son vivant auprès de notre Fondation. En prolongeant son action après son décès, il fait un geste très fort. Ce sont parfois les notaires, eux-mêmes donateurs, qui encouragent l’un de leurs clients sans héritier direct à inclure Terre des hommes dans leurs legs. Pour nous, c’est important de sensibiliser le public à la question de la donation testamentaire.

Est-ce compliqué d’introduire une ONG dans ses légataires ?

Nous ne sommes pas des conseillers juridiques, donc nous n’apportons pas d’aide sur ce point précis. Nous tenons simplement à rappeler qu’il est important de rédiger un testament pour éviter une application stricte du droit successoral qui parfois ne correspond pas aux volontés du défunt. Il s’agit donc de rédiger une première ébauche manuscrite que l’on fait ensuite valider par un notaire ou un avocat spécialisé en droit des successions.

Êtes-vous en contact avec celles et ceux qui vous ont inscrit dans leur testament ?

Dans certains cas oui. Nous proposons alors de nous rencontrer ou d’effectuer une visite de nos projets à l’étranger. Les dons qui nous sont versés peuvent ensuite être attribués à l’une ou l’autre de nos missions. Il arrive parfois que le donateur désire que son argent soit affecté à une cause particulière.

Quelle part de vos revenus représentent ces donations post mortem ?

Environ 7% de nos revenus, mais c’est très variable, car il peut arriver qu’une ou deux personnes très fortunées nous lèguent une partie de leur fortune. De manière générale, nous constatons une progression de ce type de don. Cela est valable pour toutes les ONG. Aujourd’hui, sur les trente milliards annuels du marché des successions, entre trois et quatre cents millions reviennent à des organisations caritatives.

«Parmi toutes les ONG que j’ai rencontrées, Terre des hommes m’a fait la meilleure impression. Elle m’a proposé un bon service, offert une prise en charge optimale et garanti la confidentialité.»

Thomas, homme d'affaires

Lire la suite...

Contact Philanthropie & Successions

« Je suis convaincu qu’il est de notre devoir d’apporter une aide sans relâche aux enfants les plus vulnérables. En tant que responsable Philanthropie, je garantis la satisfaction des donateurs lors de la réalisation de leurs projets. »
Vincent Maunoury, Responsable Philanthropie & Successions

vincent.maunoury@tdh.ch

T +41 58 611 07 86

Skype: vmu_tdh.ch

Avenue de Montchoisi 15, 1006 Lausanne

Contactez-nous

© Tdh/Jean-Luc Marchina