28.09.2017 - Actualité

Bastian Baker en Colombie: «Nous pouvons contribuer à offrir un meilleur avenir aux enfants»

Bastian Baker, ambassadeur de Tdh, a visité durant l’été plusieurs de nos projets en Colombie. Le musicien suisse s’est d’abord rendu à Cordòba pour découvrir nos activités de protection de l'enfance. Puis, dans la capitale, Bogota, Bastian s’est intéressé aux projets de justice juvénile restauratrice, qui se fondent sur le principe de réparation et de réinsertion pour les enfants en conflit avec la loi.

Au programme du premier jour: la visite d’une école à Ciudad Bolivar, un quartier pauvre en périphérie de la capitale colombienne. Les enfants curieux se rassemblent autour du chanteur suisse. Accompagné des «Buhòs» (les hiboux), les élus représentants de leurs classes, Bastian suit un parcours en  plusieurs postes sur le thème de la prévention de la violence et de la résolution des conflits. Les élèves s’y connaissent maintenant plutôt bien sur ces questions: ils ont tous déjà pris part à des activités organisées par Terre des hommes durant la dernière année scolaire. Ils résolvent les tâches du parcours avec beaucoup de motivation et un bel esprit d’équipe.

Michelle, une élève de 12 ans, s’amuse beaucoup lors des activités de Tdh et raconte: «Nous avons surtout appris le respect mutuel». «Les conflits peuvent être réglés par les mots et non par les coups. Dans une discussion, tout le monde s’écoute au lieu de parler en même temps», explique Miguel, 9 ans.

Bastian s’est également beaucoup amusé avec les enfants. Il décrit la visite de l’école et son concert final devant 1000 étudiants enthousiastes comme les points forts de son voyage. «L’accueil des enfants à l’école de Ciudad Bolivar, leur joie, leur enthousiasme, ont été très spéciaux pour moi. L’éducation est à mon sens la clé du futur», ajoute-t-il.

Le deuxième jour, Bastian a visité le centre de détention pour les jeunes filles de Ciudad Bolivar. Après un départ hésitant, il s’assied en cercle avec le groupe de filles – qui font aussi partie du projet «Restaura-te», littéralement «Rétablis-toi», qui les aide à mieux connaître leurs droits et améliorer leurs conditions de détention. Les adolescentes sortent vite de leur réserve et les questions fusent: «D’où viens-tu? Quels sont tes hobbies? Comment danse-t-on en Suisse?»

L’expérience du centre de détention a beaucoup ému Bastian. Il avoue que cela a été difficile au début. L’ambiance était tendue. «Qui est cet homme étranger?», se sont demandé certaines des filles. Mais ces discussions l’ont aidé à créer un lien avec elles et à mieux les comprendre.

«La première pensée qui nous vient est qu’elles sont des criminelles, et qu’elles méritent ce qui leur arrive. Mais on doit aussi reconnaître que le contexte social et les conditions de vie, surtout en Colombie, peuvent pousser les adolescents à faire plus facilement des erreurs. La Suisse est le pays de la deuxième chance, et je trouve important qu’ici aussi on puisse donner une deuxième chance. Il est important de donner un accès à leurs droits à ces jeunes gens», insiste Bastian.

A la fin de son voyage, Bastian reconnaît qu'il reste encore «beaucoup à faire. La Colombie est maintenant à un tournant important de son histoire, et nous pouvons lui apporter notre aide». Le chanteur a donc décidé de lancer sa propre campagne sur MyTdh et s’est fixé l’objectif de récolter 20'000 francs pour les enfants de Colombie.

Soutenez la campagne MyTdh de Bastian Baker

Crédit photo: ©Sebastian Delgado