closed

Avec votre don, vous soutenez les enfants qui en ont le plus besoin et nous aidez à changer leur avenir.

Grâce à votre don, nos spécialistes peuvent venir en aide aux enfants qui en ont le plus besoin.

En tant que sympathisant, vous nous soutenez dans la lutte pour le respect des droits de l'enfant.

Devenez forgeur de destinées et aidez-nous à changer l’avenir des enfants les plus vulnérables.

Mettez vos compétences et un peu de votre temps libre au service des enfants.

Chantez, jouez ou dansez en faveur des enfants exploités.

Soutenez les actions de rue du 20 novembre pour la Journée Internationale des droits de l’enfant.

Marche, ski de fond, course d’orientation ; nos bénévoles organisent des activités sportives pendant toute l’année.

Participez à la chaîne de solidarité en achetant un ou plusieurs cartons d'oranges.

Devenez partenaire de Tdh et aidez-nous à soutenir plus de 2 millions d’enfants et leurs familles chaque année.

Dans quel domaine pouvons-nous vous aider ?

Je m’engage Je m'engage Je m'engage Je m’engage Je m'engage Je m'engage Je m'engage Prendre contact Je m'engage Ordre
05.03.2021 - Actualité

Ebola en Guinée : déconstruire les rumeurs pour renforcer la vaccination

La Guinée fait face à la résurgence du virus Ebola depuis le 13 février. La réticence de la population à se faire vacciner risque d’entraver les efforts de riposte. Les équipes de Terre des hommes soutiennent les autorités sanitaires dans la campagne de sensibilisation à la vaccination auprès des communautés touchées par l’épidémie.

Depuis le 13 février, la Guinée fait face à la résurgence du virus Ebola; une épidémie qui s’ajoute à celles de la rougeole et de la fièvre jaune contre lesquelles le pays se bat déjà – sans compter la pandémie du Covid-19. Cette situation dramatique met le système de santé du pays sous forte pression et maintient les pays limitrophes en apnée.

L’effroi laissé par l’épidémie Ebola de 2014 est encore vif. Les équipes de Terre des hommes se tenaient déjà aux côtés de la population guinéenne pour vaincre ce violent pic, qui a laissé l’Afrique de l’Ouest à genoux. Cette fièvre hémorragique aux taux de létalité moyen d’environ 50% avait provoqué plus de 11'300 décès.

Après avoir contribué à la lutte contre le Covid-19 dans le pays, nous sommes est sollicités par les autorités régionales pour soutenir l’actuelle riposte Ebola dans les sous-préfectures de Nzérékoré, Lola et Beyla. L’objectif est de déconstruire les rumeurs concernant le virus et le vaccin et de sensibiliser la population pour qu’elle adopte les mesures à même de la protéger.

Lire aussi: Une année de Covid-19: 5 solutions qui ont aidé les enfants

« Des rumeurs prétendent que le vaccin et les dispositifs de lavage de mains sont utilisés par le gouvernement pour propager la maladie au sein de la population. Ces rumeurs nourrissent la réticence de la population à se faire vacciner et créent de la méfiance envers les autorités. Il faut absolument les identifier et les déconstruire pour d’obtenir l’adhésion de la communauté. L’absence de traitement et le manque d’équipements sanitaires rendent la situation extrêmement urgente », souligne David Bridier, Chef de la délégation Tdh en Guinée.

La confiance de la population envers le vaccin est essentielle pour endiguer l’épidémie et éviter qu’elle n’atteigne les pays limitrophes, comme c’était le cas en 2014 ; un souvenir encore douloureux pour l’Afrique de l’Ouest.