Urgence Rohingyas
Plus de 200'000 enfants victimes de violence ont trouvé refuge au Bangladesh. Ils ont besoin d’une aide immédiate.
18.07.2017 - Actualité

Lutter contre le travail des enfants à la source

Les dirigeants des 20 pays du sommet du G20, réunis la semaine dernière à Hambourg, se sont engagés à éliminer le travail des enfants dans les chaînes d’approvisionnement d’ici 2025, soulignant ainsi la responsabilité des entreprises en matière de respect des droits de l’enfance. Terre des hommes a un rôle essentiel à jouer dans l’atteinte de cet objectif important.

À un moment où 168 millions d’enfants dans le monde sont forcés de travailler, dont 85 millions dans des activités dangereuses, le risque d’exploitation des enfants guette l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement. La violation des droits de la personne et des normes du travail dans ces multinationales a fait l’objet de discussions lors du sommet du G20, tenu à Hambourg la semaine dernière.

Les pays du G20 se sont engagés à prendre des mesures immédiates et efficaces en vue d’éliminer le travail des enfants d’ici 2025 en se concentrant plus particulièrement sur la responsabilité des entreprises en matière de respect des droits de la personne. Responsabilité qui touche non seulement le milieu de travail immédiat, mais toute la chaîne d’approvisionnement. Il s’agit là d’une tâche complexe et l’atteinte de cet objectif nécessitera la collaboration de gouvernements, d’entreprises, de syndicats et d’ONG. Dans un tel cadre, Terre des hommes est toute désignée pour aider les entreprises à opérer les changements structurels souhaités.

Selon Peggy Herrmann Ljubicic, responsable du programme sur le travail des enfants: «De nos jours, pour maximiser leur valeur sociale et commerciale, les entreprises ont intérêt à lutter contre le travail des enfants. Voilà pourquoi il s’avère essentiel d’aborder le problème sous un nouvel angle: en sollicitant le concours des entreprises qui jouent un rôle dans la chaîne d’approvisionnement. Ensemble, grâce à un partenariat constructif et innovant, nous pourrons créer de nouveaux modèles d’affaires qui contribueront à éliminer le travail des enfants et les conditions d’exploitation à tous les niveaux.»

Jusqu’à maintenant, Terre des hommes s’est concentrée sur le travail des employés de maison, l’exploitation sexuelle et le travail des enfants dans les petites entreprises. Nous avons collaboré avec les propriétaires de briqueteries au Népal en vue d’éliminer le travail des enfants de moins de 16 ans de donner la chance à ces derniers d’aller à l’école et d’améliorer les conditions de travail des jeunes de plus de 16 ans. Des initiatives qui ont porté leurs fruits.

Notre objectif premier est de réduire le nombre d'enfants employés dans les chaînes d’approvisionnement. À cette fin, nous entendons collaborer avec des multinationales pour veiller au respect des droits de la personne et des normes du travail et ainsi, agir à la source pour éliminer les pires formes de travail des enfants.

En 2016, Terre des hommes est venue en aide à plus de 200'000 enfants victimes de l'exploitation, ou risquant de l'être. Grâce à des partenariats aux avantages réciproques dans les secteurs de la confection, de l’extraction minière et de l'agriculture, nous œuvrerons à mettre fin à l'exploitation des enfants par le travail dans le monde et à garantir le respect des droits des jeunes travailleurs.

Crédit photo: © Sajana Shrestha