Famine au Soudan du Sud
Familles et enfants n'ont plus accès à la nourriture et aux biens de première nécessité en quantité suffisante. Lire plus
06.04.2017 - Actualité

Enfants non accompagnés dans les Balkans: invisibles, exploités et livrés à eux-mêmes

En collaboration avec onze organisations humanitaires, Terre des hommes a contribué à la publication d’un nouveau rapport sur les enfants non accompagnés dans les Balkans. Ce rapport présente les problèmes que rencontrent les enfants migrants et propose des solutions durables pour y remédier.

Le rapport analyse les principaux défis liés aux flux migratoires dans les Balkans en dressant un portrait réaliste des dangers auxquels les enfants font face, souvent seuls et invisibles.

«Je ne peux pas leur dire que je vis dans des endroits pareils. Ils seraient tristes de le savoir. Alors je leur dis que nous vivons dans un endroit correct, que nous sommes bien installés. Mes parents me disent toujours: «Continue ton chemin vers la France.»» (Sajad, jeune migrant vivant dans un hangar)

Depuis 2015, presque 100’000 enfants non accompagnés ou séparés de leur famille ont transité par la Grèce ou la Bulgarie pour rejoindre l'Europe, en quête de sécurité et d'un avenir meilleur. Aujourd'hui, on estime qu'au moins un tiers des migrants qui arrivent en Europe en provenance des Balkans sont des enfants.

«Nous ne faisons confiance à personne, absolument personne. Car personne ne nous donne des informations fiables.» (Rafilah, originaire d'Afghanistan)

Nous soutenons ces enfants migrants en leur offrant un climat de confiance dans lequel ils peuvent être pris en charge et recevoir une protection pendant leur voyage. Dans un centre communautaire pour réfugiés en Serbie, les enfants peuvent participer à des activités récréatives. Au travers d’un dessin, ils peuvent exprimer leurs sentiments en nous décrivant ce qu'ils ont vécu au cours de leur voyage. Nous identifions des solutions durables et dans le meilleur intérêt de l’enfant. Par ailleurs, nous sensibilisons l'opinion publique aux enjeux de cette crise – qui dure bien qu’elle soit dissimulée – et demandons à la Commission européenne et aux gouvernements de mieux respecter les droits des enfants mineurs non accompagnés, ainsi que d’accélérer le processus de révision des politiques qui les concernent.

Lire le rapport (contenu en anglais).

Crédit photo: © Tdh