25.04.2019 - Actualité

«IeDA peut faire la différence dans de nombreux pays au niveau de la santé primaire»

Terre des hommes (Tdh) a mis en place IeDA (Integrated e-Diagnostic Approach) - une innovation disponible sur tablette qui a aidé le personnel de santé à diagnostiquer 2,2 millions d’enfants depuis 2014 au Burkina Faso. Cette technologie contribue à améliorer la qualité des soins médicaux et à sauver la vie des enfants. En outre, l'apprentissage en ligne intégré renforce les compétences du personnel de santé local situé dans des zones rurales. Nous avons rencontré Karl Blanchet, directeur de recherche du projet IeDA et professeur associé à la London School of Hygiene and Tropical Medicine.

Dans quel contexte IeDA est utilisé?

Cette approche est utilisée au Burkina Faso, pays où la mortalité infantile est très élevée et où nous disposons de données attestant que la qualité des soins n'est pas suffisante. L'une des raisons réside dans le fait que les protocoles cliniques, l'algorithme IMCI (Integrated Management of Childhood Illness), ne sont pas respectés par le personnel de santé. La mise en place de IeDA conformément à ces protocoles peut véritablement permettre de sauver la vie des enfants.

En quoi IeDA est différent d’autres innovations?

Tous les utilisateurs peuvent donner leur avis. IeDA est utilisé par Tdh pour apporter des modifications à l'outil et représente une avancée considérable par rapport aux autres outils développés. IeDA est très modulable et répond aux besoins et demandes des utilisateurs.

Vous avez mené avec votre équipe un projet de recherche de trois ans pour développer et tester IeDA. Quels étaient les principaux sujets de recherche?

Nous avons mené l'étude IeDA qui combine trois études différentes. La première est une étude quantitative sur la façon dont le personnel de santé suit le protocole IMCI avec IeDA. L'étude a également examiné si les classifications et les prescriptions étaient correctes ou incorrectes. La deuxième étude était une évaluation pratique portant sur les impacts du contexte et de l'intervention de IeDA sur la gestion des centres de santé et des équipes. Nous avons également examiné si l'innovation est acceptée par la communauté et les professionnels de la santé. Enfin, nous avons réalisé une étude de la situation économique, qui nous a permis d'évaluer le coût de la mise en place, de la gestion et de la généralisation de IeDA à l'échelle du pays.

Quels résultats avez-vous trouvé surprenants?

Nous avons été très impressionnés par les résultats de IeDA. Nous avons constaté une amélioration de 50% de la façon dont les travailleurs de la santé suivent le protocole IMCI. Le deuxième effet très important est que IeDA a créé une autre méthode de travail : la qualité est devenue le point central des activités.

Que peut-on réaliser avec un outil comme IeDA à l'avenir?

IeDA est une innovation qui peut faire une différence au niveau des soins de santé primaire dans de nombreux pays. Plus nous l'utiliserons, plus nous recevrons de retours d'information et je sais que Tdh va apporter d'autres améliorations. Cet outil novateur aide les professionnels de santé à prendre les bonnes décisions et à anticiper les erreurs. Il peut être utilisé dans divers contextes d'urgence tels que les camps de réfugiés, mais aussi dans les phases critiques de conflits armés.

 

 Karl Blanchet, directeur de recherche IeDA

En savoir plus

Crédit photos: ©Tdh

Regarder l'entretien en vidéo: