29.07.2015 - Actualité

Nouveau CAS en santé materno-infantile dans les crises humanitaires

Ossature de la formation

La santé des jeunes enfants et de leurs mères, population qui est la plus vulnérable en cas de crise humanitaire, est l’un de ses piliers de Tdh. Dans le but de pouvoir accélérer l’intervention et d’apporter de l’aide dès les premiers jours qui font suite à un événement, Tdh, en collaboration étroite avec la HESAV, vient de créer le Certificate of advanced studies (CAS) en santé materno-infantile dans les crises humanitaires. Ce programme de formation est subdivisé en deux modules portant sur la santé de l’enfant et celle de la mère et du nouveau-né. A cela s’ajoutent des principaux sujets de formation, notamment la santé périnatale, la santé sexuelle et reproductive, la prise en charge intégrée des maladies de l’enfant et la prise en charge communautaire de la malnutrition aiguë.

Public cible

Ce nouveau CAS s’adresse tout d’abord aux médecins, aux infirmier-ères et aux sages-femmes diplômé-es provenant de pays dits développés désirant intervenir et/ou intervenant dans les pays en voie de développement. Il est aussi destiné aux personnes prévoyant d’intervenir ou intervenant déjà en milieu hospitalier et extrahospitalier, au sein d’une organisation gouvernementale ou non-gouvernementale, auprès de femmes enceintes, de femmes qui accouchent, dans des pays à ressources limitées lors de situations caractérisées par l’urgence, l’instabilité et la vulnérabilité (situations humanitaires).

Pour plus d’informations et pour les inscriptions au nouveau CAS en Santé materno-infantile dans les crises humanitaires, rendez-vous sur la page de l’HESAV.

Terre des hommes provoque un changement positif dans la vie quotidienne de plus de deux millions d’enfants et de proches chaque année. Apprenez-en plus sur nos projets en santé.

Lire plus :

Népal: Que fait Terre des hommes sur place ?

Carlos Royo: Un parcours de vie atypique