24.05.2018 - Actualité

Panama: adapter la justice aux enfants

Terre des hommes (Tdh), leader mondial en matière de promotion de la justice juvénile restauratrice, co-organise le Congrès Mondial 2018 sur la Justice pour Enfants. L’un des objectifs: sensibiliser les différents professionnels à l’importance du statut de l’enfant dans ces procédures. Au Panama, Tdh met en œuvre cet objectif dans la justice dite «indigène» en invitant les acteurs des communautés à adapter leurs systèmes de justice aux enfants et aux jeunes.

Les enfants doivent rester des enfants devant la justice

Dans la plupart des pays d’Amérique latine, deux systèmes de justice coexistent: le système de l’Etat et le système indigène ancestral. Au sein des sept communautés indigènes du Panama, aucune procédure n’existe spécifiquement pour les enfants: même s’ils sont mineurs, la loi coutumière considère que ces derniers doivent être traités comme des adultes. Nous nous sommes entretenus avec les chefs des communautés indigènes panaméennes, qui se sont montrés intéressés par la mise en place d’un système de justice adapté aux enfants et fondé sur le droit.

Un projet novateur réunissant tous les acteurs concernés

La justice juvénile restauratrice a pour fondement le rétablissement des liens brisés entre l’auteur de l’infraction et la victime ou la communauté. Pour identifier les moyens d’atteindre cet objectif, nous avons organisé 20 ateliers avec 640 juges traditionnels et représentants des autorités des sept communautés indigènes et 110 étudiants indigènes d’universités du Panama en 2017. Les participants provenant de différents horizons en ont appris davantage sur les deux systèmes de justice  et ont réfléchi ensemble aux manières de développer leur système pour garantir le respect des droits des enfants.

«Ce projet est novateur car très peu d’événements encouragent la participation des jeunes indigènes de différentes communautés», déclare Yanisbeth Daira González, étudiante de la faculté de droit de l’Université de Panama

Vers le développement à l’échelle régionale de ce projet

En collaboration avec la Fundación para la Promoción del Conocimiento Indígena (FPCI), nous avons organisé le Séminaire national sur la justice juvénile indigène, qui a attiré plus de 130 participants: des représentants des autorités des sept communautés indigènes, des étudiants et des spécialistes internationaux de la justice juvénile. Les participants ont échangé à propos des bonnes pratiques pour améliorer la protection des enfants et des adolescents indigènes en conflit avec la loi, conformément à la Convention relative aux droits de l’enfant. Ce projet pilote réalisé au Panama a servi de tremplin pour de nouvelles initiatives en vue d’un déploiement à l’échelle régionale.

Visionnez le film complet sur nos projets en justice juvénile.

Crédit photos: ©Tdh