Urgence Rohingyas
Plus de 200'000 enfants victimes de violence ont trouvé refuge au Bangladesh. Ils ont besoin d’une aide immédiate.
16.05.2017 - Actualité

Entre risques et opportunités: protéger les enfants migrants en Afrique de l'Ouest

Terre des hommes lance le nouveau projet CORAL pour soutenir et protéger les enfants migrants lors de leurs déplacements en Afrique de l'Ouest. Avec l’aide d’un mouvement africain composé de jeunes travailleurs, nous mettons en œuvre des activités de protection de l’enfance dans le corridor Abidjan-Lagos (entre la Côte d'Ivoire et le Nigéria en passant par le Ghana, le Togo et le Bénin).

La route entre la Côte d'Ivoire et le Nigéria est une zone urbaine clé pour les migrants, dont la majorité ont moins de 18 ans. Les enfants migrent vers les villes et les sites agricoles ou de production tels que les mines d'or ou les plantations de cacao pour améliorer leurs conditions de vie. Même si cela peut constituer une opportunité de travail, ils courent également des risques d'exploitation, d'abus et de trafic. «L'objectif spécifique de notre projet est d'accompagner et de protéger les enfants en déplacement de leur lieu d'origine vers leur destination», explique Moussa, l'un des jeunes agents de communication du Mouvement Africain des Enfants et des Jeunes Travailleurs (MAEJT).

D’Abidjan en Côte d'Ivoire à Lagos au Nigéria, les cinq pays sont reliés par une route côtière.

Le projet lancé à Cotonou, au Bénin, est prometteur: «Je suis très heureuse du projet, car cela nous aidera à protéger les enfants migrants. Cela peut limiter l'émigration de leur pays et ils peuvent mieux se protéger lors de la migration», conclut Naomi, l'agent de communication pour le Ghana du MAEJT.

Apprenez-en plus sur notre nouveau projet de protection des enfants non accompagnés en Afrique de l'Ouest.

Crédit photo: © Laurent Crottet