closed
urgence
24271

Avec votre don, vous soutenez les enfants qui en ont le plus besoin et nous aidez à changer leur avenir.

Grâce à votre don, nos spécialistes peuvent venir en aide aux enfants qui en ont le plus besoin.

En tant que sympathisant, vous nous soutenez dans la lutte pour le respect des droits de l'enfant.

Devenez forgeur de destinées et aidez-nous à changer l’avenir des enfants les plus vulnérables.

Mettez vos compétences et un peu de votre temps libre au service des enfants.

Chantez, jouez ou dansez en faveur des enfants exploités.

Soutenez les actions de rue du 20 novembre pour la Journée Internationale des droits de l’enfant.

Marche, ski de fond, course d’orientation ; nos bénévoles organisent des activités sportives pendant toute l’année.

Participez à la chaîne de solidarité en achetant un ou plusieurs cartons d'oranges.

Devenez partenaire de Tdh et aidez-nous à soutenir plus de 2 millions d’enfants et leurs familles chaque année.

Dans quel domaine pouvons-nous vous aider ?

Je m’engage Je m'engage Je m'engage Je m’engage Je m'engage Je m'engage Je m'engage Prendre contact Je m'engage Ordre
13.12.2017 - Actualité

Rohingyas : combattre la malnutrition pour sauver des vies

À Cox’s Bazar au Bangladesh, les réfugiés Rohingyas s’entassent par centaines de milliers dans des conditions de vie très difficiles. Les familles n’ont pas accès à de la nourriture en quantité suffisante. Dans le camp, notre staff a ouvert deux centres de nutrition supervisés par un médecin pour soigner les enfants souffrant de malnutrition. Trois autres devraient ouvrir bientôt. Les enfants y reçoivent un aliment hyperprotéiné à base de lait et de pâte de cacahuètes pour combler rapidement leurs carences. Ivana Goretta, attachée de presse de Terre des hommes, était sur place et nous livre un témoignage en images.

«Yasmina a 4 ans et demi, c'est la petite dernière d’une fratrie de 5 enfants. Elle me dit «c’est bon». Sa mère est soulagée, c’est la première fois qu’elle la voit manger depuis des jours. Elle a entendu parler de notre centre par le chef de sa communauté. Chaque matin, les mamans font la queue devant la porte pour venir soigner leurs enfants. Une fois dans le centre, on les garde au moins une demi-heure pour être certains que leur appétit revienne. Quelques instants plus tard, Yasmina et sa maman repartent avec les 32 sachets* nécessaires au traitement de l’enfant.

Chuwaira a deux ans. Elle souffre de malnutrition sévère. C’est un soulagement de la voir manger avec appétit le sachet qui lui a été remis par l’équipe médicale de Tdh. Elle est sur les genoux de sa grande sœur, Rugada, 8 ans, qui prend bien soin d’elle. Elle nous gratifiera d’un sourire rayonnant avant de quitter notre centre.

A Cox’s Bazar, nous formons des volontaires pour qu’ils identifient les cas de malnutrition chez les enfants. Ce sont des Rohingyas qui habitent eux-mêmes dans le camp et qui s’engagent à nos côtés. Ils le font avec beaucoup de sérieux et de bonne humeur, et peuvent rassurer les familles dans leur langue, ce qui très important.

S’ils sont trop malades, certains enfants repartent avec des antibiotiques. Une volontaire Rohingya formée par Tdh explique soigneusement aux parents comment donner le médicament à l’enfant et la durée du traitement.

Avec le soutien exceptionnel des Rohingyas qui y vivent, nous sommes en train de construire un troisième centre de nutrition au cœur du camp de Cox’s Bazar. D’autres devraient suivre, ce qui permettra d'augmenter fortement notre capacité de prise en charge des enfants malnutris.»

Nous avons besoin de fonds supplémentaires pour pouvoir aider encore plus d’enfants Rohingya. Soutenez notre action en faisant un don maintenant.

*Un sachet coûte 300 DBT, la monnaie du Bangladesh, soit 3,60 CHF.

Découvrez le reportage de la RTS sur le quotidien des réfugiés Rohingyas

Crédit photo: ©Tdh