Urgence Ukraine
Les enfants d’Ukraine et leurs familles ont besoin de votre aide  
29.11.2021 - Actualité

Santé digitale: 5 projets innovants

Santé et digital sont deux mots que l’on n’associe pas forcément. A tort ! Car l’utilisation des technologies du digital dans le domaine de la santé permettent d’augmenter considérablement l’impact sur les populations, tout en réduisant les coûts. Dans le cadre de la Digital Health Week, découvrez cinq projets de Terre des hommes qui intègrent digital et innovation pour que toujours plus d’enfants aient accès à des soins de qualité.

Une application digitale pour améliorer les diagnostics médicaux…

« Avant, lorsqu’une maman venait avec un enfant qui toussait, on se limitait à examiner sa toux. Mais avec le projet IeDA, on évalue l’enfant de manière globale. Et on constate qu’on peut identifier d’autres symptômes. On a réussi à sauver beaucoup de vies grâce à cette procédure-là », déclare Benoît Lankoande, infirmier chef de poste du centre de santé de Gomposom au Burkina Faso.

IeDA est une application numérique sur tablette qui accompagne le personnel de santé dans les consultations des enfants de moins de cinq ans. Cela permet d’améliorer la qualité des diagnostics ainsi que des prescriptions de médicaments pour les enfants. Depuis son lancement en 2010, plus de 13 millions de consultations ont été guidées par IeDA au Burkina Faso, mais aussi au Mali, au Niger et en Inde.

… et les suivis de grossesse

Pour les mères comme pour les bébés, la naissance est un moment critique qui peut mettre leur vie en péril. « Aujourd’hui, près de la moitié des enfants dans le monde qui décèdent meurent à la naissance ou durant leurs premiers jours de vie. Nous devons focaliser nos efforts sur l’accouchement et les premiers soins au nourrisson, et aussi travailler en amont, sur la santé des mamans, car elle est très liée à celle du bébé », affirme Riccardo Lampariello, responsable du programme santé chez Terre des hommes.

Nos équipes ont développé une extension à l’application IeDA qui permet d’assister le personnel médical dans le suivi des femmes et des enfants, pendant la grossesse, à l’accouchement et après la naissance. Cet outil est utilisé en Guinée, au Burkina Faso et au Mali.

Identifier les symptômes du COVID-19

Au début de la pandémie de COVID-19, une fonctionnalité a été ajoutée à l’outil IeDA pour identifier les patient·e·s potentiellement infecté·e·s par le virus et les séparer des autres. L’outil numérique propose également des formations en ligne et des conseils pour le personnel soignant. En 2020, 1430 centres de santé au Burkina Faso et en Inde ont été équipés de cet outil. 

« J’apprécie les mesures par rapport au COVID-19 qui sont prises à l’entrée du centre de santé avec la nouvelle méthode numérique. C’est la maladie dont tout le monde parle en ce moment, alors j’ai été rassurée », dit Balguissa*, 25 ans, dont l’enfant a été soigné dans un centre de santé au Burkina Faso.

Un stéthoscope guidé par l’intelligence artificielle

Diagnostiquer une pneumonie avec un stéthoscope bon marché et sans besoin de connaissances médicales pointues ? C’est l’objectif du Pneumoscope, un stéthoscope intelligent qui facilite le diagnostic des maladies respiratoires grâce à l’intelligence artificielle ! Lorsqu’il est posé sur la poitrine d’un·e patient·e, le stéthoscope enregistre et analyse les sons, détecte des signes cliniques, et aide au diagnostic et à la prescription de médicaments. Il parvient également à détecter le COVID-19 chez les patient·e·s infecté·e·s.

Cette petite révolution est développée grâce à un partenariat entre le monde scientifique et humanitaire, avec notamment les HUG, l’EPFL et Terre des hommes. Le Pneumoscope est actuellement au centre d’une recherche clinique avec de résultats prometteurs.

L’intelligence artificielle au service de la santé des enfants

Au Burkina Faso, nous utilisons l’intelligence artificielle pour offrir une formation continue adaptée à chaque agent·e de santé. Grâce à sa grande base de données, l’outil IeDA parvient à identifier les erreurs récurrentes du personnel qui consulte les enfants et propose des messages ou des modules de formation complémentaire sur ces sujets. Si un·e infirmier·e se trompe systématiquement en mesurant la taille ou le poids des enfants, l’application lui proposera par exemple une formation en ligne sur les bonnes techniques pour le faire.

L’intelligence artificielle est aussi utilisée pour prédire en temps réel les régions où des épidémies risquent d’apparaître et leur propagation. Cela permet ensuite au Ministère de la Santé de réagir immédiatement.

Faire un don

pour soutenir les enfants

Votre don ira là où les besoins sont les plus urgents.

JE FAIS UN DON
Tags associés
Retour aux Actualités