15.11.2016 - Actualité

Des solutions pour survivre aux inondations

Chaque année, en Inde et au Bangladesh, la saison des moussons commence au mois de juin. Dans la région des « Chars », composée d’îles éphémères sur le fleuve Brahmapoutre, tout est inondé pendant des mois, des habitations aux terres agricoles. Les maisons sont endommagées, l’eau potable et la nourriture se font rares et l’hygiène se détériore. Depuis plusieurs années, la présence de Terre des hommes dans cette région contribue à améliorer la résilience des enfants et des familles vivant dans les Chars.

Une veuve, mère de quatre enfants, nous raconte : « J’ai prié Dieu chaque jour pour qu’il ne pleuve pas, car mon travail quotidien n’allait pas suffire à nourrir mes jeunes enfants et à réparer ma maison. Mais la pluie est venue. » Séparées du continent, les familles vulnérables subissent les conséquences de plein fouet. La santé des enfants se détériore et aller à l’école devient difficile.

Après les inondations de cette année, Terre des hommes a pu aider 12 villages en Assam (Inde) dans lesquels 56 % des habitations avaient été endommagées. Presque toutes les pompes manuelles utilisées pour l’eau potable et les latrines avaient été submergées.

Une réponse durable

Nous fournissons de la nourriture, des kits d’hygiène et des médicaments d’urgence afin d’améliorer les conditions de vie de ces familles. Durant les inondations, nous facilitons l’accès à l’école en réhabilitant les routes. Nous fournissons également des kits pédagogiques en remplacement du matériel scolaire emporté par les eaux. « Cela aide les enfants à retourner à l’école après les inondations dévastatrices », souligne un enseignant d’Assam, où nous avons pu venir en aide à 1’200 enfants.

« Après l’aide d’urgence, l’objectif le plus important de Tdh est de reconstruire, mais en mieux », déclare Bikash Chandra Manna, notre spécialiste en réduction des risques en cas de catastrophe pour l’Asie.

Grâce au travail avec la communauté locale, nous avons construit des pompes à eau surélevées. Elles se trouvent au-dessus du niveau d’inondation habituel, afin de garantir l’accès à l’eau potable en toute circonstance. Nous avons également construit des toilettes qui résistent aux inondations afin d’améliorer les conditions d’hygiène.

Nous aidons aussi les communautés à reconstruire leurs maisons pour qu’elles ne soient plus inondées les années d’après.  Nous travaillons en coopération avec la population pour surélever le sol et construire les nouveaux logements au-dessus du niveau des eaux. Les familles peuvent ainsi reprendre le cours normal de leur vie sans craindre les prochaines moussons, à l’abri des inondations pour les années à venir.

Crédit photo: © Tdh