urgence
19250

Avec votre don, vous soutenez les enfants qui en ont le plus besoin et nous aidez à changer leur avenir.

Grâce à votre don, nos spécialistes peuvent venir en aide aux enfants qui en ont le plus besoin.

En tant que sympathisant, vous nous soutenez dans la lutte pour le respect des droits de l'enfant.

Devenez forgeur de destinées et aidez-nous à changer l’avenir des enfants les plus vulnérables.

Mettez vos compétences et un peu de votre temps libre au service des enfants.

Chantez, jouez ou dansez en faveur des enfants exploités.

Soutenez les actions de rue du 20 novembre pour la Journée Internationale des droits de l’enfant.

Marche, ski de fond, course d’orientation ; nos bénévoles organisent des activités sportives pendant toute l’année.

Participez à la chaîne de solidarité en achetant un ou plusieurs cartons d'oranges.

Devenez partenaire de Tdh et aidez-nous à soutenir plus de 2 millions d’enfants et leurs familles chaque année.

Dans quel domaine pouvons-nous vous aider ?

Cette action est menée en collaboration avec Coop et Frupale SL, producteur d’oranges depuis 3 générations dans la région de Valence (Espagne). Cette société est certifiée assurant une production respectueuse de l’environnement, et garantit une approche responsable de la santé et de la sécurité des travailleurs.

Je m’engage Je m'engage Je m'engage Je m’engage Je m'engage Je m'engage Je m'engage Prendre contact Je m'engage Ordre
14.03.2018 - Actualité

Syrie: rétablir les moyens de subsistance des familles

Depuis le début du conflit en 2011, des villes entières ont été détruites en Syrie. Les combats incessants poussent des millions de Syriens à l’exil. La précarité des conditions de vie et l’état de délabrement de nombreux quartiers rendent les familles et les enfants restés sur place plus que jamais dépendants de notre aide.

Depuis mars 2011, la crise syrienne a jeté sur les routes plus de 5,6 millions de réfugiés, selon le UNHCR. La moitié des 6,1 millions de Syriens déplacés au sein de leurs propres frontières sont des enfants. Les familles restées dans le pays vivent souvent dans des conditions très dures. Des millions de bâtiments ont été détruits durant ces sept dernières années, plongeant le pays tout entier dans un état de désolation. Malgré des conditions difficiles, quelques familles retournent sur leur lieu d’origine pour tenter de trouver de nouveaux moyens d’existence.

Steve Ringel, responsable de l’aide d’urgence à Terre des hommes (Tdh), était sur place il y a quelques semaines. « La ville de Homs est pour ainsi dire entièrement détruite. Malgré cela, des familles reviennent. Beaucoup des lieux qu’elles ont connus sont dévastés. Il leur faut un abri, une protection contre le froid, un accès aux soins médicaux. Nous avons un rôle à jouer pour soutenir ces familles qui souhaitent reprendre une vie normale. »

Nous travaillons depuis six ans avec notre partenaire local en Syrie, dans un centre communautaire de la zone rurale de Damas, dans l’ouest de la Ghouta. Nous y distribuons des biens de première nécessité et  apportons un soutien psychosocial aux enfants et à leurs parents. 1500 enfants et parents ont déjà reçu un soutien psychologique.

« En Syrie, l’assistance est particulièrement difficile à mettre sur pied du fait des difficultés d’accès à de nombreuses régions. C’est compliqué de faire passer du matériel à cause des sanctions, quand ce ne sont pas les combats qui bloquent l’aide d’urgence. Cela fait des années que la plupart des enfants ne vont plus à l’école, beaucoup d’entre eux doivent travailler pour subvenir aux besoins de leur famille », explique Steve Ringel.

Depuis le début du conflit, Tdh intervient directement auprès des populations syriennes réfugiées en Jordanie, au Liban, en Egypte et en Grèce. Nous nous apprêtons à élargir ses projets en Syrie afin d’améliorer aussi vite que possible le quotidien de milliers d’enfants et de leurs parents.

Aidez-nous à soutenir les enfants syriens.

Crédit photo: © Tdh/Ollivier Girard