Urgence Rohingyas
Plus de 360'000 enfants victimes de violence ont trouvé refuge au Bangladesh. Ils ont besoin d’une aide immédiate.
13.01.2017 - Actualité

Torkham: Une réussite humanitaire

À Torkham, en Afghanistan, peu d’enfants avaient accès à l’éducation. Depuis 2006, en collaboration avec des ONG locales, Terre des hommes a pu protéger ces enfants tout en leur offrant des activités éducatives et récréatives et du soutien psychologique. À la fin de l’année 2016, quatre écoles ont été inaugurées. Il est maintenant temps pour nous de passer le témoin à la communauté.

Torkham est une ville située à l’est de l’Afghanistan, près de la frontière avec le Pakistan. Dans cette région, le faible taux de scolarisation des enfants représente un problème majeur. La plupart d’entre eux doivent travailler pour aider à subvenir aux besoins de leur famille et, pour des raisons culturelles, les filles ne sont pas encouragées à recevoir une éducation. Par ailleurs, les seules possibilités d’aller à l’école sont de traverser la frontière pour se rendre au Pakistan ou de marcher jusqu’à l’école officielle située à 12 km de Torkham.

Au sein d’un centre de protection pour enfants à Torkham*, Tdh propose aux enfants travailleurs des activités éducatives et du soutien psychologique. Nos spécialistes les aident à retourner à l’école et ont pu offrir aux plus vulnérables d’entre eux un soutien financier pour augmenter les revenus de leur famille. Les enfants se sont montrés très enthousiastes et nombre d’entre eux ont pu retourner sur les bancs d’école. Suite à cela, des négociations avec la Direction de l’Éducation de la province ont permis d’ouvrir quatre écoles dans la ville de Torkham.


Jeunes filles fréquentant le centre de protection pour enfants à Torkham.

«Beaucoup de choses ont changé», déclare Ahmad, un jeune fréquentant le centre Tdh. «Nous pouvons aller à l’école maintenant. Quand nous sommes malades, ils nous emmènent voir un docteur et nous donnent des médicaments. Ici, ils nous soutiennent. Des enfants de tout le village, même des filles, viennent au centre.»


Elèves de Torkham.

Ces dix ans d’efforts ont été menés en étroite collaboration avec les ONG et communautés locales. À fin 2016, nous avons pu entièrement confier les activités du centre de protection à des organisations locales. Tous les enfants qui fréquentaient le centre se rendent maintenant dans les nouvelles écoles de Torkham, ce qui permet d’assurer la durabilité de l’éducation dans cette région et offre à tous un futur prometteur.

Torkham, nous sommes venus en aide aux enfants et aux familles avec le soutien financier de l'Union Européenne.

Crédit photo: © Tdh