Tsunami en Indonésie
Des milliers de familles affectées Lire plus
urgence
26448

Avec votre don, vous soutenez les enfants qui en ont le plus besoin et nous aidez à changer leur avenir.

Grâce à votre don, nos spécialistes peuvent venir en aide aux enfants qui en ont le plus besoin.

En tant que sympathisant, vous nous soutenez dans la lutte pour le respect des droits de l'enfant.

Devenez forgeur de destinées et aidez-nous à changer l’avenir des enfants les plus vulnérables.

Mettez vos compétences et un peu de votre temps libre au service des enfants.

Chantez, jouez ou dansez en faveur des enfants exploités.

Soutenez les actions de rue du 20 novembre pour la Journée Internationale des droits de l’enfant.

Marche, ski de fond, course d’orientation ; nos bénévoles organisent des activités sportives pendant toute l’année.

Participez à la chaîne de solidarité en achetant un ou plusieurs cartons d'oranges.

Devenez partenaire de Tdh et aidez-nous à soutenir plus de 2 millions d’enfants et leurs familles chaque année.

Dans quel domaine pouvons-nous vous aider ?

Je m’engage Je m'engage Je m'engage Je m’engage Je m'engage Je m'engage Je m'engage Prendre contact Je m'engage Ordre
26.10.2018 - Actualité

Tsunami en Indonésie: les premiers moments de notre équipe sur place

Le 28 septembre 2018, un séisme suivi d’un terrible tsunami ravage l’île indonésienne des Célèbes. Selon le dernier bilan, 1500 personnes ont perdu la vie, et 5000 sont encore portées disparues. Une équipe d’urgence de Terre des hommes (Tdh) s’est rendue sur place pour évaluer les besoins des enfants et des familles. Suivez, en images, les premières étapes de leur mission.

Les médias reportent dès les premières heures de la catastrophe plusieurs centaines de morts, des villages entiers engloutis. Le gouvernement indonésien fait un appel à l’aide internationale dans les jours qui suivent. Dans les locaux de Terre des hommes à Lausanne, l’équipe dédiée à l’aide humanitaire d’urgence se mobilise immédiatement. Une première réunion de coordination s’organise, nos collaborateurs analysent la situation, le contexte, les besoins prioritaires des enfants et des familles. La gravité de la catastrophe et de ses conséquences, ainsi que la demande des autorités du pays aux organisations de se mobiliser, remplissent les critères pour lancer une aide d’urgence.

Tdh Indonesia staff emergency

Lorsque Tdh a décidé d’intervenir sur l’île des Célèbes, il a fallu constituer une équipe d’urgence prête à partir immédiatement, et rassemblant les expertises nécessaires à la mission : un coordinateur d’urgence, des experts selon les besoins identifiés, et un logisticien pour répondre aux nombreux défis d’ordre pratique. Les attentes aux aéroports sont mises à profit pour organiser des réunions de travail.

Indonesia tsunami earthquake Tdh humanitarian help children

Après des heures de voyage pour atteindre les zones les moins accessibles, notre équipe constate l’ampleur des dégâts. « Les gens ont peur de dormir chez eux, ils plantent donc des tentes juste devant leurs maisons et des camps se créent un peu partout dans la région » décrit notre collaborateur Joakim Loeb à son arrivée sur place. Plus de 67'000 maisons ont été détruites et près de 83'000 personnes ont été déplacées suite au séisme. « Tdh s’intéresse à ces populations en dehors des régions touchées par de grosses destructions où il y a encore peu d’organisations d’aide humanitaire. C’est dans ces zones que nous faisons des évaluations ».

Les enfants font parties des populations les plus vulnérables dans les catastrophes naturelles. Des milliers d’entre eux ont été touchés par le séisme, et se retrouvent sans toit et sans accès à l’eau potable. Notre équipe a rencontré des familles pour évaluer quels étaient leurs besoins les plus urgents et déterminer la manière la plus efficace d’y répondre.

La régulation des autorisations de travail et la nécessité de collaborer avec des partenaires locaux permettent à l’aide humanitaire d’être plus efficace et mieux coordonnée. Nous devons ainsi identifier des organisations locales avec lesquelles nous pourrions collaborer. La mission d’évaluation doit aboutir à l’écriture d’un plan d’action que l’organisation va soumettre à des bailleurs institutionnels, dans le but de récolter des fonds afin de financer l’intervention d’aide humanitaire.

Nous avons également besoin de votre soutien pour poursuivre notre mission auprès de ces enfants vulnérables. Votre don compte !

Crédit photo: ​© Tdh/Joakim Loeb