COVID-19
La pandémie menace les familles vulnérables.
18.03.2020 - Communiqués de presse

Covid-19 : interruption du programme des soins spécialisés

L’organisation d’aide à l’enfance Terre des hommes annonce des mesures exceptionnelles face au coronavirus. Conformément aux mesures édictées par les autorités fédérales, le personnel du siège de l’organisation à Lausanne travaille à domicile depuis lundi. Les transferts d’enfants souffrant de cardiopathies sont suspendus, en concertation avec les partenaires du CHUV et des HUG.

En contact quotidien avec des enfants en situation de vulnérabilité, Terre des hommes (Tdh) s’inquiète d’une possible propagation du coronavirus à ses bénéficiaires, à son personnel et à ses bénévoles. Afin de pouvoir continuer à honorer sa mission humanitaire, l’organisation d’aide à l’enfance prend des mesures exceptionnelles qui pourraient être renforcées selon l’évolution de la situation.

Les collaborateurs.trices employé.e.s au siège de Tdh travaillent depuis leur domicile depuis lundi dernier et pour une durée d’un mois au minimum. Afin d’assurer autant que possible la continuité des activités, les équipes sont tenues de respecter une mise en quarantaine au moindre doute. La plus grande prudence est recommandée sur les terrains d’interventions. Vingt-trois responsables de délégations suivent de près l’évolution du Covid-19 sur quatre continents. Un groupe de surveillance et d’accompagnement se réunit - à distance - quotidiennement. Tous les voyages sont suspendus.

La pandémie impacte en particulier le programme des soins spécialisés. Chaque année, 250 enfants souffrant de cardiopathies, ou d’autres pathologies nécessitant une chirurgie en Suisse, viennent se faire opérer au CHUV et aux HUG. La plupart d’entre eux vivent en Afrique de l’Ouest. Une quarantaine d’enfants se trouvent actuellement en famille d’accueil ou sur le site de La Maison de Massongex, en séjour pré- ou post- opératoire. Les mesures suivantes s’appliquent depuis le 16 mars 2020 :

  • Suspension des retours dans les pays d'origine des enfants actuellement en Suisse. Cette mesure vise à éviter que les enfants du programme des soins spécialisés, ou leurs accompagnateurs bénévoles, contribuent involontairement à l'expansion du coronavirus dans des pays à faible capacité de surveillance et de réponse.
  • Suspension de nouvelles arrivées d'enfants malades. Cette décision est prise pour limiter la pression sur le système sanitaire suisse et pour protéger les enfants malades d'un risque de contamination actuellement plus élevé en Europe que dans leurs pays d'origine. Les situations d'urgence sont évaluées au cas par cas.

Il est aujourd’hui impossible de savoir à quel moment le programme reprendra son rythme normal. Cette décision dépendra de l’évolution de la situation sanitaire en Suisse et dans les pays d’origine des enfants. Dans cette période de mobilisation et d’urgence, le soutien financier au programme des soins ainsi qu’aux autres programmes liés à la protection de l’enfance reste absolument nécessaire.

Par cet ensemble de mesures, l’organisation entend contribuer aux efforts globaux visant à ralentir la propagation du virus et assumer ses responsabilités à l’égard de ses bénéficiaires en Suisse et dans le monde. Ces décisions doivent permettre à Tdh Lausanne et à son partenaire Tdh Valais à Massongex de rester opérationnels malgré la pandémie, afin que des enfants déjà très marqués par la dureté de la vie puissent retrouver la santé et l’espoir.

 

 

Crédit photo: ©Tdh/Severine Rouiller

Retour à l'Espace média