closed
urgence

Avec votre don, vous soutenez les enfants qui en ont le plus besoin et nous aidez à changer leur avenir.

Grâce à votre don, nos spécialistes peuvent venir en aide aux enfants qui en ont le plus besoin.

En tant que sympathisant, vous nous soutenez dans la lutte pour le respect des droits de l'enfant.

Devenez forgeur de destinées et aidez-nous à changer l’avenir des enfants les plus vulnérables.

Mettez vos compétences et un peu de votre temps libre au service des enfants.

Chantez, jouez ou dansez en faveur des enfants exploités.

Soutenez les actions de rue du 20 novembre pour la Journée Internationale des droits de l’enfant.

Marche, ski de fond, course d’orientation ; nos bénévoles organisent des activités sportives pendant toute l’année.

Participez à la chaîne de solidarité en achetant un ou plusieurs cartons d'oranges.

Devenez partenaire de Tdh et aidez-nous à soutenir plus de 2 millions d’enfants et leurs familles chaque année.

Dans quel domaine pouvons-nous vous aider ?

Cette action est menée en collaboration avec Coop et Frupale SL, producteur d’oranges depuis 3 générations dans la région de Valence (Espagne). Cette société est certifiée GLOBAL.G.A.P et auditée GRASP. Ce label assure une production respectueuse de l’environnement et garantit une approche responsable de la santé et de la sécurité des travailleurs.

Je m’engage Je m'engage Je m'engage Je m’engage Je m'engage Je m'engage Je m'engage Prendre contact Je m'engage Ordre
12.03.2019 - Communiqués de presse

Crise en Syrie : le temps des retours n'est pas encore venu

Huit ans après le début du conflit, un tiers des 2,6 millions de jeunes réfugiés syriens ne vont pas à l'école. Le mariage des enfants, les violences envers les mineurs et l’exploitation des enfants par travail sont en augmentation. Dans les conditions actuelles, Terre des hommes recommande, avec d’autres ONG internationales, de s'abstenir de financer des activités qui organisent le retour des réfugiés tant que les conditions d'un retour volontaire, sûr et digne ne sont pas réunies.

Lire le communiqué de presse 

© François Struzik