26.12.2022 - Communiqués de presse

Les femmes afghanes jouent un rôle essentiel dans l’action humanitaire

Depuis samedi, les sages-femmes, médecins et travailleuses sociales de Terre des hommes sont empêchées de travailler en Afghanistan, suite à la décision des autorités de Kaboul d’interdire toute activité au personnel féminin des ONG. En plein hiver, l’organisation suisse craint le pire pour la santé de milliers de mères, enfants et de nouveau-nés. Terre des hommes lance un appel urgent pour le maintien de la participation des femmes afghanes à l’action humanitaire dans ce pays où les femmes qui ont besoin de soins n’ont pas le droit d’être prises en charge par des hommes.

L'organisation d'aide à l'enfance Terre des hommes (Tdh) est très préoccupée par la décision des Talibans en Afghanistan d'interdire aux femmes humanitaires de travailler. Sur 40 millions d'habitants, environ 28 millions de personnes dépendent de l'aide humanitaire, la plupart étant des femmes et des enfants. Les risques pour la santé des femmes et des enfants du pays sont énormes en cas d’arrêt des activités, en particulier en plein cœur de l’hiver. Le personnel féminin de Tdh est souvent le seul contact autorisé des femmes enceintes ou des jeunes mères par les hommes de la famille, en particulier dans les villages reculés.

« Cette décision détériore la situation déjà dramatique des femmes dans le pays et renforce leur isolement de manière alarmante. Nous sommes extrêmement inquiets. Les femmes humanitaires afghanes jouent un rôle essentiel dans la prise en charge de la détresse des mères. L’Afghanistan a besoin de ces femmes actives et volontaires ! Elles prennent en charge la santé de milliers de nouveau-nés avec un savoir-faire incomparable », s’insurge Barbara Hintermann, directrice générale de Terre des hommes.

En 2022, les sage-femmes afghanes employées par l’organisation suisse sont venues en aide à 48'000 femmes et nouveaux-nés dans tout le pays. Active depuis 27 ans en Afghanistan, Tdh emploie aujourd’hui 167 femmes, dont certaines depuis plus de vingt ans. Toutes ces professionnelles sont empêchées aujourd’hui de venir en aide à la population. Elles représentent 57% des effectifs de l’ONG dans le pays.

Tdh participe à la coordination menée par les Nations Unies et l’organisme faîtier des ONG internationales et nationales présentes en Afghanistan et plaide en faveur du retrait d’une décision désastreuse pour la population afghane qui bafoue tous les principes humanitaires.

Contact :
Anna Bertschy, chargée de relations médias
anna.bertschy@tdh.ch, +41 58 611 07 44

La Fondation Terre des hommes (Tdh) est la plus grande organisation suisse d'aide à l'enfance. En 2021, nous avons soutenu deux millions d'enfants et membres de leurs communautés dans le monde, en concentrant nos efforts sur la santé maternelle et infantile, les enfants et jeunes en situation de migration et l’accès à la justice. Nous avons formé des personnes qui ont à leur tour soutenu 3,1 millions d'enfants et membres de leurs communautés supplémentaires. www.tdh.ch