Chef de Projet - Burkina Faso - CDM

Chef de projet Renforcement du systeme de Santé

Retour emploi
Publié 22/11/2019
Entrée en fonction 06/01/2020
Délai
Famille de métier
Emplacement , Burkina Faso
Conditions générales Contrat d'expatriation selon la réglementation suisse 2’950 CHF (~2’550 €) < > 4'300 CHF (~3’700 €) net / mois selon l'expérience x 13 fois, Congés : 25 jours de congés annuels, prise en charge du logement et du transport, Assurance maladie, assurance accidents et rapatriement médical. Durée: 24 mois, plus si financement disponible.
Description générale Sous la responsabilité directe au Coordinateur des projets IeDA, le/la Chef.fe de Projet RSS veillera à ce que ce projet soit mis en œuvre de manière intégrée avec les autres projets IeDA. Ce projet a trois objectifs principaux : 1. Améliorer la qualité des services de Santé Périnatale et de Planification Familiale (PF) dans les établissements de soins de santé primaires (CSPS) du district pilote (Toma, dans la région de la Boucle du Mouhoun, 34 CSPS). 2. Améliorer la surveillance des interventions de gestion et prévention des cas de paludisme dans un district pilote. 3. Améliorer la visibilité du Ministère de la Santé et de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie Universelle (CNAMU) sur l’authenticité des prestations effectuées dans les CSPS et les coûts qui y sont associés. Le/la Chef.fe de projet veille, en étroite collaboration avec les acteurs du système sanitaire, les autres programmes Tdh et les PTF à l’atteinte des objectifs du projet. Il identifie les difficultés pouvant entraver la mise en œuvre des activités et facilite les relations partenariales. Il est garant de la mise en œuvre effective de l’approche programme santé de Tdh et est le point focal de ce projet auprès des représentants du ministère de la Santé du Burkina Faso, des partenaires techniques et des bailleurs de fonds.
Voir détails...
Cahier des charges

  Le/la Chef.fe de projet est responsable de :

Diriger et coordonner la mise en œuvre des activités clés du projet :

  • Élaborer et suivre rigoureusement les plans de travail détaillés et les échéanciers pour toutes les activités ;
  • Garantir la qualité des données et des rapports opérationnels et stratégiques, y compris les rapports institutionnels, en collaboration avec le coordinateur des projets IeDA ;
  • Assurer la rationalisation de la collecte de données, l'analyse en temps opportun et les approches harmonisées, ainsi que le développement technique et la maintenance des plates-formes connexes ;
  • Assurer le respect des délais des produits livrables ;
  • Assurer la disponibilité de toutes les ressources nécessaires pour mener à bien les activités du projet ;
  • Planifier et coordonner les réunions du comité de pilotage du projet ;
  • Assurer un lien étroit avec les différents départements du ministère de la Santé pour assurer l'alignement sur les politiques nationales ;
  • Gérer une relation fluide avec le bailleur.

Collaborer avec une équipe de spécialistes en informatique, en médecine et en gestion de données pour concevoir, mettre en œuvre et tester avec succès les outils numériques développés (applications mobiles et tableaux de bord, par exemple).

Mobiliser et coordonner les consultants, participer à leur recrutement en répondant aux besoins des activités du projet.

Maintenir une visibilité de haut niveau grâce à une communication efficace et veiller à ce que les informations mises à jour de manière régulière contribuent aux efforts de plaidoyer de Tdh.

Coordonner l'analyse exploratoire et la capitalisation, conformément aux stratégies du programme de santé de Tdh.

Représenter IeDA en interne et en externe lors de conférences régionales et autres lieux internationaux sur délégation du Coordinateur des Projets IeDA

Contribuer à l'augmentation de la visibilité de IeDA au Burkina Faso, en étroite coordination avec le Coordinateur des Projets IeDA.

Coordonner le travail avec les parties prenantes internes et externes, entretenir les partenariats existants et en développer de nouveaux.

Rédiger les rapports internes et externes (bailleurs, autorités, etc.) en respectant les délais.

Les listes des attributions ne sont pas exhaustives, les employés peuvent être amenés à exécuter toute autre tâche relative à leur fonction dans le respect des heures de travail en vigueur.

Profil
  • Diplôme universitaire (maîtrise ou plus) en administration des affaires, en études de développement, en gestion de projet ou en santé publique (atout) ;
  • Au moins cinq années d'expérience professionnelle pertinente dans la gestion de projets. Une expérience professionnelle sur des projets médicaux en Afrique de l’Ouest est un atout ;
  • Excellente compétence écrite et maîtrise orale du français et de l'anglais (C1) ;
  • Une expérience avérée des plateformes de collecte de données et d'assistance au diagnostic (de préférence CommCare) ;
  • Solides compétences en leadership et en gestion d'équipe, avec la capacité d'être un excellent joueur d'équipe
  • Sensibilité et adaptabilité aux différences culturelles
  • Fiabilité et autonomie, avec de fortes compétences en matière de prise de décision, de résolution de problèmes et de pensée créative ;
  • Sensibilisation aux tendances et technologies ICT4D. Bonne connaissance de l'Afrique de l'Ouest et du champ mHealth dans la région.

Veuillez noter que les conditions de vie sur le terrain (contexte de sécurité instable, restriction des mouvements, etc.) peuvent être difficiles et que Tdh fait le nécessaire pour assurer la sécurité et le bien être du personnel, les personnes habituées à un certain niveau de confort risquent de ne pas se sentir à l'aise sur le terrain. 

Contexte Terre des hommes (Tdh) est la principale organisation suisse d’aide à l’enfance. Depuis 1960, Tdh a contribué à bâtir un avenir meilleur pour les enfants défavorisés et leurs communautés, en créant un impact grâce à des solutions innovantes et durables. Actif dans plus de 45 pays, Tdh travaille avec des partenaires locaux et internationaux pour développer et mettre en œuvre des projets sur le terrain qui améliorent la vie quotidienne de plus de 3 millions d'enfants et de leurs proches, dans les domaines de la santé, de la protection et des secours d'urgence. Cet engagement est financé par un soutien individuel et institutionnel, les coûts administratifs étant réduits au minimum. Active depuis plus de 30 ans au Burkina Faso, la fondation Terre des hommes intervient tant dans le domaine de la santé materno-infantile que dans celui de la protection de l’enfance. Via des projets portant sur des thématiques très variées (enfants en migration, lutte contre l’exploitation et la violence, accès à une justice protectrice, soutien psychosocial, cohésion sociale, planification familiale, santé sexuelle et reproductrice des jeunes et adolescents, état civil…), nous venons en aide à de nombreuses familles et enfants dans près de la moitié des provinces du pays. La Fondation met en œuvre le projet Integrated e-Diagnostic Approach (IeDA) depuis janvier 2014. C’est une approche visant à améliorer la qualité des soins fournis par le système sanitaire publique via l’utilisation d’outils digitaux (applications mobiles, tableaux de bords), de systèmes d’exploitation des données et de mise en place de processus d’amélioration de la qualité. La première phase du projet (2014-2017) s’est concentrée sur la digitalisation du protocole de Prise en Charge Intégrée des Maladies de l’Enfant (PCIME). Ces efforts ont été évalués par la London School of Hygiene and Tropical Medicine (LSHTM), avec des résultats très positifs en termes d’impact, d’acceptation par les populations et de gains financiers pour le système de santé. En novembre 2019, IeDA est déployé dans plus de 720 centres de santé dans 5 régions (Boucle du Mouhoun, Nord, Sahel, Est et Centre), couvrant 40% des Centres de Santé et de Promotion Sociale (CSPS) du pays. Sur financement du Fonds Mondial, une nouvelle extension permettra de couvrir début 2020 1’132 CSPS (62% de couverture). Plus de 5M de consultations ont été effectuées avec le REC pour 2.5M d’enfants, avec une moyenne de 200 000 consultations par mois faites par plus de 4’800 agents de santé. La mise en œuvre et la maintenance des outils IeDA sur la PCIME sont en cours de transfert au Ministère de la Santé du Burkina Faso (2019-2020). A partir de 2021, le Ministère de la Santé gérera de manière autonome le projet IeDA-PCIME, avec l’appui technique de Tdh. De par sa taille et sa durée, IeDA est l’un des plus grands projets de télésanté en Afrique sub-saharienne. Les prochaines étapes stratégiques consistent (i) à étendre IeDA au-delà du protocole de la PCIME afin d'améliorer la qualité des soins pour d'autres activités au niveau des CSPS et à assurer des connexions avec les niveaux de santé communautaire et district (ii) appuyer le Ministère de la Santé sur les questions d’amélioration de la qualité de l’information sanitaire afin d’améliorer l’utilisation des données dans le processus de prise de décision.
Années d'expériences professionnelles requises 5-10 ans
Années d'expériences en ONG requises 5-10 ans
Niveau d'études Master
   
Retour emploi