Fatou, 14 ans,
ancienne employée domestique

Pensant lui offrir de meilleures perspectives pour l’avenir, les parents de Fatou l’ont envoyée dans une famille en Mauritanie comme employée de maison. Mais l’opportunité s’est vite transformée en cauchemar...

Enfant, domestique et exploitée

Fatou a 14 ans. La précarité dans laquelle vivent ses parents les a amenés à remettre la fillette à une lointaine connaissance résidant dans le pays voisin, la Mauritanie. Elle s’est proposée de l’employer comme domestique de maison.

En Mauritanie, comme tout enfant «placé», Fatou passait ses journées à effectuer les tâches ménagères et toutes sortes de services, sans recevoir de salaire. La famille pour laquelle elle travaillait la maltraitait et la battait quotidiennement. Un soir, voyant Fatou en larmes, un voisin est intervenu et l’a accompagnée à la brigade chargée des mineurs. Une assistante sociale de Terre des hommes, appelée en soutien, a pu écouter Fatou. Elle a ouvert une enquête sociale qui a permis de retracer la situation d’exploitation et d’abus dans laquelle vivait la jeune fille pendant neuf mois.

En collaboration avec la police, Tdh a recherché la famille d’origine de Fatou, au Sénégal. Ses parents ont pu être joints par téléphone et son oncle localisé à Nouakchott, la capitale de la Mauritanie. Ce dernier a accepté d’accueillir Fatou qui était d’accord d’habiter chez lui.

Les anciens employeurs de la jeune fille ont été contraints à une médiation prévue par la loi. Ils ont finalement dû s’acquitter de leur dette envers Fatou, en lui versant un salaire pour toute la durée pendant laquelle elle a travaillé pour eux. Fatou vit désormais chez son oncle où l’assistante sociale de Tdh lui rend visite chaque semaine. Elle espère rentrer un jour au Sénégal, mais souhaite rester encore quelque temps en Mauritanie, où elle a pu commencer un apprentissage en cuisine.

Nom d'emprunt