Fatoumata, 10 ans,
première enfant malienne à être soignée en Suisse

C’est avec sérénité et une immense envie de poursuivre son voyage vers la vie que Fatoumata a atterri à l’aéroport de Genève en provenance du Mali. Malade du cœur depuis sa naissance, elle a dû abandonner l’école pour vivre près d’un hôpital.

Le début d’une nouvelle vie

Fatoumata vit dans une famille de 13 enfants dans la région de Kayes. Son cœur est malade depuis sa naissance. Pour être plus proche d’un hôpital, elle a dû abandonner l’école et rejoindre son oncle à Bamako, la capitale malienne. Après avoir été identifiée par notre équipe locale, la jeune fille a pu s’envoler pour un séjour médical de trois mois dans le cadre du programme des soins spécialisés de Tdh.

Accueillie par une équipe de Tdh à sa descente de l’avion, quelle ne fut pas sa surprise de pouvoir parler en “Bambara”, sa langue maternelle, avec l’un d’entre eux. Rassurée, elle articule timidement «Mes parents sont restés au Mali avec mes frères et sœurs. Chez moi, j’étais inscrite dans une école coranique. Mais à cause de ma maladie, je ne pouvais plus y aller. Je me réjouis d’être bientôt en bonne santé».

Loin du soleil de Bamako, Fatoumata, blottie dans son pull-over noir, a encore sommeil. Sur le chemin des premiers examens médicaux, la curiosité finit par prendre le dessus. Calmement, elle contemple le paysage. Arrivée à l’hôpital à Aigle, elle se laisse émerveiller par une statue du Père Noël, malgré la présence des médecins et des infirmières. Après les contrôles, la fillette sera opérée aux HUG de Genève avant de poursuivre sa convalescence à la Maison de Massongex.