COVID-19
La pandémie menace les familles vulnérables.

Podcast Vozes,
Brésil: Prévention du harcèlement

«Un jeune sur 10 au Brésil est victime de harcèlement. Les agressions physiques et verbales touchent toujours plus de personnes. Quelles sont les causes du harcèlement?»

Terre des hommes - Podcast Vozes, Harcèlement - un extrait

Un jeune sur 10 au Brésil est victime de harcèlement. Les agressions physiques et verbales touchent toujours plus de personnes. Quelles sont les causes du harcèlement? Quels effets peut-il avoir? Dans l’émission Vozes d’aujourd’hui, nous découvrirons ce que les jeunes en pensent et discuterons sur les possibilités de prévenir et combattre le harcèlement.

Souvent, le harcèlement se produit à l’école. Mais cette violence peut également avoir lieu dans le contexte familial, dans la communauté ou au travail. Pour en discuter, nous recevons aujourd’hui quelques invités très spéciaux. Je vous présente d’abord quelques jeunes participants au «Projet de paix Mucuripe» qui se déroule à Fortaleza. Andreina, 16 ans, Vinicius, 16 ans, et Hilton, 14 ans, racontent leurs expériences. Avec nous, il y aussi Paula Rodriguez, assistante sociale de Terre des hommes, qui accompagne le groupe d’adolescents.

Pour commencer, Paula, pouvez-vous nous expliquer ce qu’est le harcèlement? Cette thématique est de plus en plus abordée, mais n’est pourtant pas si récente n’est-ce pas?

Le harcèlement, c’est n’est pas quelque chose de nouveau. Le harcèlement est une forme de violence et d’agression physique ou verbale, souvent intentionnelle. Les victimes sont généralement les adolescents et les jeunes adultes, des personnes parfois plus timides et émotionnellement vulnérables et qui ont des difficultés à demander de l’aide. Le harcèlement peut blesser, et provoquer des douleurs émotionnelles. Il peut aussi tuer. Et c’est ce que nous voulons éviter.

Merci beaucoup pour ta réponse Paula. Est-ce que quelqu’un d’entre vous a déjà souffert de harcèlement ou connait quelqu’un qui en a souffert. Pourriez-vous partager votre expérience avec nous.

Moi j’ai été victime de harcèlement à plusieurs reprises, depuis que j’étais toute petite, parce que j’étais toujours la plus jeune élève en classe. Parfois, j’arrivais à la maison et m’enfermerais dans ma chambre, et je ne voulais plus en sortir. Ma mère devait souvent aller à l’école, appeler les parents des élèves qui me harcelaient. Ce n’était pas seulement une personne, c’était un groupe de 6-7 camarades qui me faisaient subir cela. Je ratais beaucoup de cours parce que je n’arrivais pas à retourner en classe. Je pleurais à l’école et à la maison. J’ai gardé cela pour moi pendant beaucoup de temps. Le fait d’en parler autour de moi et à la direction était difficile. J’étais confrontée à ces personnes depuis que j’ai commencé l’école. Plus tard, je suis partie vivre avec ma tante dans un autre état du Brésil pour fuir ce harcèlement.

Mais le harcèlement ne s’est pas arrêté là. La situation s’est empirée. Je suis tombée en dépression et j’ai commencé à m’automutiler. Je pensais que ça pouvait m’aider à alléger mes souffrances. C’est seulement quand j’ai arrêté que j’ai compris que j’étais en train de me faire du mal à cause des autres, mais que je devais continuer à vivre. Je ne pouvais pas arrêter ma vie à cause de ce que les autres pensaient de moi.

«C’est important de le dire: il faut toujours chercher du soutien, le dire, en parler, demander de l’aide. Le harcèlement est une pratique qui doit être discutée dans un espace qui permet le dialogue entre toutes les parties,» ajoute une autre personne.

Paola, comment peut-on se protéger du harcèlement? Comment le prévenir?

D’abord, il faut savoir de quoi il s’agit. Il ne faut jamais prendre le harcèlement à la légère, car c’est de la violence. Rompre cette culture de la violence est très important. Deuxièmement, il s’agit d’augmenter son estime de soi, pour qu’on ne dépende pas de ce que pensent les autres. Pendant certaines périodes comme l’enfance ou l’adolescence, cela n’est pas toujours simple.

Pour terminer quel est votre message pour nos auditeurs?

 «Pour conclure, j’aimerais dire ceci: aimez-vous, respectez-vous et cela va influencer les personnes autour de vous.»

Ecoutez notre podcast Vozes en portugais.