COVID-19
La pandémie menace les familles vulnérables.

Thierry Agagliate,
Responsable de l'Innovation à Tdh

« L’innovation est un défi stratégique et un facteur de différenciation de Tdh. Nous surveillons et anticipons les innovations qui vont modifier en profondeur notre cœur de métier au bénéfice de la protection et de la santé des enfants. »

Identifier les opportunités et insuffler une culture de l’innovation

« Nous favorisons la remontée d’informations et d’idées à l’interne pour améliorer l’efficacité et l’impact de nos interventions. Pour ce faire, l’Idea Challenge a été mis en place en 2017. C’est une grande campagne de brainstorming qui incite – à partir des problèmes opérationnels rencontrés au quotidien – à imaginer des solutions innovantes permettant de les surmonter. Des groupes de travail sont constitués pour développer les projets les plus prometteurs à l’occasion d’un rendez-vous annuel, le Tdh Innovation Bootcamp pour aboutir à la production de prototypes.

La santé digitale, pilier de l’innovation   

La santé est un domaine privilégié de l’innovation. Nous avons développé des outils innovants tel que IeDA (Integrated e-Diagnostic Approach), qui permet de digitaliser les protocoles cliniques utilisé lors des consultations et le suivi médical de millions d’enfants en Afrique de l’Ouest, SIMSONE qui permet de former des sages-femmes dans des zones reculés, ou encore Gravit’eau, un système de lavage des mains pour lequel l’eau est auto recyclée.

L’idée d’investir dans l’innovation est le prolongement direct du succès rencontré par le projet IeDA. IeDA avait émergé en 2009 au Burkina Faso avec l’introduction d’aides digital au diagnostic pour les enfants de moins de 5 ans. Depuis sa phase pilote dans 39 centres de santé des districts de Tougan et de Séguénéga au Burkina Faso, IeDA ne cesse de se grandir et de se développer avec le passage progressif à l’échelle de tout le pays et l’introduction de nouveaux protocoles et fonctionnalités notamment dans les domaines de la nutrition et de la santé périnatal.   

Les futures versions de IeDA intègreront dans les années qui viennent des fonctionnalités révolutionnaires grâce à l’arrivée de l’l’intelligence artificielle et des partenariats de haut niveau avec l’Université de Genève, l’EPFL et la Fondation Cloudera.

La protection de l’enfance, une mine à innovations

Nous valorisons également l’innovation dans nos programmes de protection de l’enfance. C’est le cas notamment pour l’initiative globale des FabLabs humanitaires, portée par Tdh en partenariat avec La Fab Foundation et l’OIM. Dans des lieux de rencontre dédiés, nous mettons à disposition des enfants et des jeunes des technologies de pointe et du savoir-faire numérique pour les accompagner dans leurs projets et leur apporter des compétences techniques et entrepreneuriales sur-mesure.

Dans le domaine de la formation, nous avons développé Childhub. C’est un réseau régional de professionnels de la protection de l’enfance en Europe du Sud-Est. La plateforme favorise le partage des connaissances et des bonnes pratiques, propose des formations aux professionnels du secteur et permet d'influencer les décisions prises en matière de protection.

Avec l’innovation, Tdh adopte une posture pionnière qui mêle pragmatisme et prise de risque. Cela nous permet non seulement de mettre en œuvre des solutions efficientes sur le terrain, mais aussi de fédérer les compétences et les talents, et ainsi de nourrir la culture de l’organisation. »

 

Regardez la vidéo de l'Innovation Bootcamp à Budapest en 2018 ici (en anglais).