COVID-19
La pandémie menace les familles vulnérables.

Kristen Hope,
Conseillère de Tdh pour l'accès à la justice

« Nous travaillons avec des acteurs se référant à des normes autres que la Convention relative aux droits de l'enfant, mais avec le même objectif: assurer la protection de l’enfant. »

Depuis la crise syrienne, le mariage d’enfants est en hausse au Liban. En raison de leur situation économique difficile, les réfugiés syriens adoptent des mécanismes de survie comme marier leurs filles malgré leur âge précoce, pour qu’elles disposent d’une autre source de soutien économique. Afin de lutter contre cette pratique dommageable, Terre des hommes collabore avec les acteurs religieux. Explications de Kristen Hope, conseillère de Tdh pour l’accès à la justice.

Quel est le rôle des acteurs religieux dans la proclamation d’un mariage?

Au Liban, tous les mariages formels sont proclamés par des tribunaux religieux. En règle générale, les juges religieux n’acceptent de marier une fille que si elle est déjà pubère et si les deux parties sont d’accord. Les juges estiment en effet qu’il est plus risqué de ne pas autoriser le mariage d’adolescents: le couple se retrouverait en situation d’union informelle, et un enfant né hors mariage ne peut obtenir de certificat de naissance, le privant de tout accès aux soins de santé et à l'école.

Quelles activités Tdh mène-t-elle dans le domaine?

Tdh sensibilise les acteurs religieux aux risques du mariage précoce: abandon scolaire et, par conséquent, baisse des revenus familiaux, maternité précoce préjudiciable à la santé de la jeune fille, mais aussi augmentation potentielle de la violence domestique, les jeunes étant moins matures pour faire face aux conflits. Les acteurs religieux sont ainsi plus en mesure de conseiller les jeunes qui prévoient de se marier. Ce message est également relayé à travers les prières du vendredi et les sessions réservées aux femmes.

Pourquoi est-il important de travailler avec des acteurs religieux?

Les chefs religieux sont des personnes influentes que la communauté écoute. Nous travaillons avec des acteurs se référant à des normes autres que la Convention relative aux droits de l'enfant, mais avec le même objectif: assurer la protection de l’enfant. Plutôt que de fermer les yeux sur des pratiques néfastes, nous engageons un dialogue autour de questions difficiles pour entamer une discussion qui permettra de trouver le meilleur terrain d’entente possible afin d’assurer le bien-être de l’enfant.

Découvrez notre webdocumentaire sur le mariage précoce au Liban.