Rama, 24 ans,
jeune réfugiée syrienne s'engageant bénévolement dans les projets de Terre des hommes en Egypte

«Ce qui préoccupe le plus les jeunes Syriens comme moi, ce sont les difficultés à poursuivre leur éducation et le manque de perspectives d’avenir.»

Rama est une jeune réfugiée syrienne de 24 ans qui s’engage bénévolement dans les projets de Terre des hommes en Egypte.

«Je travaillais dans une école pour les enfants syriens dans laquelle Tdh organisait des activités. J’ai suivi une formation pour organiser des sessions avec les enfants dans lesquelles nous abordions différents sujets comme le harcèlement ou la gestion du temps. J’ai beaucoup appris, et cela m’a permis de surmonter une période difficile pour moi aussi», déclare-t-elle.

Terre des hommes travaille avec des jeunes réfugié·e·s pour identifier avec eux les besoins de leurs communautés. Nous les formons et les guidons pour qu’ils et elles puissent proposer des solutions pour améliorer le quotidien d’autres réfugié·e·s. «Ce qui préoccupe le plus les jeunes Syriens comme moi, ce sont les difficultés à poursuivre leur éducation et le manque de perspectives d’avenir. Je ne sais pas de quoi mon futur sera fait, mais je vais continuer à faire de mon mieux !»