Riccardo Lampariello,
responsable du programme santé de Tdh

«La technologie s'avère extrêmement prometteuse pour résoudre la mortalité infantile.»

«5,4 millions d'enfants de moins de cinq ans sont morts en 2017. Malgré une chute de la mortalité infantile depuis 1990, 15’000 enfants meurent encore chaque jour des suites de maladies qui pourraient être évitées et traitées au moyen d'interventions simples et peu coûteuses. L'Afrique subsaharienne et l'Asie du Sud-Est sont les régions les plus touchées au monde: un enfant sur dix meurt avant son cinquième anniversaire.

Miser sur la santé périnatale

Sur les 5,4 millions de décès, la moitié survient avant l'âge d'un mois, et près d'un million de nouveau-nés meurent durant les 24 premières heures de vie. Sans oublier les 2,6 millions d'enfants mort-nés et les 300’000 décès maternels, souvent négligés. Il est donc fondamental d'investir dans la santé périnatale. Selon les estimations de l'OMS, plus de 60 pays n'atteindront pas la cible 3.2 des objectifs de développement durable qui vise à baisser la mortalité néonatale à 12 pour 1000 naissances vivantes d'ici à 2030.[i]

En 2018, la revue The Lancet identifiait la qualité des soins médicaux comme l'un des principaux facteurs pour sauver des vies d’enfants et de mères. Pourtant, dans les centres de santé des régions reculées les plus pauvres du monde, le personnel n'est ni qualifié, ni suffisamment formé et ne dispose pas des instruments appropriés pour travailler.

La technologie est extrêmement prometteuse dans le domaine de la santé. Elle fournit des outils de travail pour améliorer les diagnostics et permet de recueillir et de traiter des données primaires pour optimiser la prise de décision. Elle permet également d’anticiper les épidémies en temps réel et de fournir des tests rapides pour éviter l’envoi d’échantillons à des laboratoires éloignés et ainsi économiser de l'argent.

Ces dernières années, Tdh a investi dans l'innovation et a obtenu des résultats sans précédent: des millions d'enfants sont consultés par IeDA, un outil de diagnostic numérique, des tests rapides et précis sont réalisés pour le dépistage de la pneumonie et l'intelligence artificielle est utilisée pour améliorer la gestion des soins médicaux. Etant donné que les facteurs liés à la nutrition contribuent à près de la moitié des décès chez les enfants de moins de cinq ans, Tdh adopte une approche qui associe son traitement à la prise en charge des maladies infantiles. L'objectif ultime est de renforcer les systèmes de santé et de sauver des vies d’enfants.»