IeDA – Une technologie innovante pour sauver des enfants

IeDA renforce les soins de santé primaire dans les zones rurales d’Afrique de l’Ouest grâce à une technologie innovante: un outil sur des tablettes numériques améliore la qualité des diagnostics ainsi que la prise en charge médicale des enfants.

IeDA*: quatre lettres pour améliorer les soins de santé prodigués aux enfants en Afrique de l'Ouest. Cette application est basée sur le protocole clinique de la Prise en charge intégrée des maladies de l'enfant (PCIME) de l'OMS et aide le personnel de santé à diagnostiquer les maladies des enfants avec exactitude. Les données sont conservées et traitées à des fins d'analyses, de publications et d'améliorations du contrôle de la qualité. Tdh a lancé IeDA en 2014 en tant que projet pilote dans 39 centres de santé du district de Tougan au Burkina Faso.

 

Un meilleur diagnostic

Ce qui était d'abord un projet pilote dans un district est devenu une innovation technologique majeure: IeDA a été déployé dans près de 40% des centres de santé (plus de 720) au Burkina Faso et son utilisation s'est répandue au Mali fin 2017. Des milliers de professionnels de la santé utilisent IeDA et effectuent plus de 200’000 consultations chaque mois. Ce sont des progrès considérables pour la santé des enfants, en particulier dans les zones rurales: la qualité des diagnostics s'est améliorée et les traitements sont plus adaptés aux besoins médicaux des enfants. Avec plus de deux millions d'enfants consultés à l'aide de cet outil, Tdh a fait un pas en avant pour garantir aux enfants d'Afrique de l'Ouest le droit à la santé.

 

Données pour mieux comprendre la situation locale

Au Burkina Faso, IeDA a enregistré plus d'enfants que le registre national de l'état civil et constitue donc une importante source d'informations de première main pour les statistiques nationales de l'état civil. La collecte de données en temps réel fournit des informations précieuses et essentielles pour déceler les signes avant-coureurs d'épidémies.

 

Formation du personnel

IeDA développe également les compétences du personnel local dans les zones rurales grâce au e-learning. Thierry Agagliate, co-fondateur du projet, ajoute: «Un autre avantage de cet outil est qu’il inclut des modules de coaching et de supervision qui améliorent la formation du personnel médical, le rendant plus efficace en matière de diagnostic et de traitement.»

 

Impact

IeDA vise à maintenir des soins de santé de qualité en Afrique de l'Ouest. L’École d'hygiène et de médecine tropicale de Londres a évalué son impact et son coût au Burkina Faso. Dans les centres qui utilisent IeDA, 92% des enfants de moins de cinq ans sont diagnostiqués avec cet outil. Les résultats confirment que l'outil a été largement accepté et la surprescription de médicaments a diminué entre 6 et 15%. IeDA permet d'améliorer de 50% l'adhésion au protocole de la PCIME. Une utilisation à l'échelle nationale économiserait 33 à 66 francs suisses par centre chaque mois.

Regardez l'entretien en vidéo avec Karl Blanchet, directeur de recherche IeDA

 

Perspectives

En 2018, nous nous sommes unis à World Vision et Action contre la Faim pour intégrer la gestion de la malnutrition et déployer l'outil dans les pays voisins. A l'avenir, Tdh développera de puissants algorithmes utilisant l'intelligence artificielle pour évaluer la qualité des consultations médicales en temps réel et assister les équipes médicales dans différents contextes.

 

*Integrated e-Diagnostic Approach

 

Découvrez notre reportage au Burkina Faso:

 

Nous sommes fiers de collaborer sur ce projet avec :

 

Pour plus d’information visitez: www.ieda-project.org

 

«Grâce à IeDA, nous avons drastiquement réduit le nombre de diagnostics erronés. Les enfants bénéficient ainsi d’un meilleur traitement.»

Dr Robert Kargougou, Secrétaire Général du Ministère de la Santé du Burkina Faso

Lire la suite...
 

Lieux d'intervention

Avec le soutien de

Historique

2011
Lancement du projet pilote REC (Registre Electronique des Consultations) dans deux centres de santé au Burkina Faso. L’outil est utilisé sur ordinateur.
2012
Amélioration de l’outil REC, qui devient le REC 2.0.
2014
Naissance de IeDA. La technologie du REC est transférée sur des tablettes numériques.
2015
Le REC est déployé au Mali sur demande du gouvernement.
2016
Déploiement dans 69 nouveaux centres de santé au Burkina Faso. Création également d’un module de e-learning.
2017
IeDA est deployé dans 30% des centres de santé au Burkina Faso et dans 40 centres au Mali.
Courage n°57 - Le numérique peut-il sauver des vies?
Bulletin humanitaire OCHA_Mali_IeDA_2016
Coupure de presse_IeDA_2016

Dernières actualités

Voir toutes les actualités...