COVID-19
La pandémie menace les familles vulnérables.

IeDA – Une technologie innovante pour sauver des enfants

IeDA renforce les soins de santé primaire dans les zones rurales d’Afrique de l’Ouest grâce à une technologie innovante: un outil sur tablette numérique qui améliore la qualité des diagnostics ainsi que la prise en charge médicale des enfants.

IeDA*est un outil numérique cocréée par Tdh et le Ministère de la santé du Burkina Faso. Il a permis de numériser le protocole médical de la Prise en charge intégrée des maladies de l'enfant (PCIME) de l'OMS.  Les données sont analysées en vue d’améliorer la qualité des soins et d’informer les décideurs. Tdh a lancé IeDA en 2010 en tant que projet pilote dans 39 centres de santé du district de Tougan au Burkina Faso. Aujourd’hui, IeDA constitue un exemple unique de projet numérique à l’échelle nationale en Afrique subsaharienne qui soutient la couverture sanitaire universelle en Afrique de l’Ouest et permet de sauver des vies d’enfants.

Un meilleur diagnostic

Ce qui était d'abord un projet pilote dans un district du Burkina Faso est devenu une innovation technologique majeure: IeDA sera déployé fin 2020 dans 67 % des centres de santé au Burkina Faso, dans deux districts sanitaires au Mali et au Niger. Des milliers de professionnels de la santé utilisent IeDA et effectuent entre 200’000 et 300'000 consultations par mois au Burkina Faso. Ce sont des progrès considérables pour la santé des enfants, en particulier dans les zones rurales: la qualité des diagnostics et des traitements s'est améliorée. Grâce à un vaste réseau de partenaires, Tdh a doté IeDA de nouvelles fonctionnalités, telles que des tests médicaux sur place, des cartes et des tableaux de bord interactifs, la détection de signes avant-coureurs d’épidémies, des analyses d’intelligence artificielle et la numérisation de la santé périnatale.

 

Données pour mieux comprendre la situation locale

IeDA constitue une importante source d'informations de première main pour les statistiques nationales. Les données recueillies lors des plus de sept millions de consultations (dernière mise à jour : août 2020) sont analysées et utilisées pour améliorer la qualité des soins et informer les autorités sanitaires. La collecte de données en temps réel fournit, à l’aide de l’intelligence artificielle, des informations essentielles pour déceler les premiers signes d'épidémies.

Formation du personnel

IeDA développe également les compétences du personnel local dans les zones rurales grâce au e-learning. Thierry Agagliate, co-fondateur du projet, précise: «Un des avantages de cet outil est qu’il inclut des modules de coaching et de supervision qui améliorent la formation du personnel médical, le rendant plus efficace en matière de diagnostic et de traitement.»

Impact

IeDA vise à renforcer la qualité des soins de santé en Afrique de l'Ouest. Une évaluation de l’outil réalisée par l’Ecole d'hygiène et de médecine tropicale de Londres a démontré qu’elle s’était fortement améliorée, que IeDA avait été largement adopté à tous les niveaux du système de santé et que les coûts avaient diminué après les investissements de base. Les centres de santé équipés de l’outil IeDA l’utilisent dans 92% des cas pour les consultations d’enfants de moins de cinq ans. Les résultats confirment que la surprescription d’antibiotiques a diminué jusqu’à 15% et que l'adhésion au protocole de la PCIME a augmenté de 50%. Une utilisation à l'échelle nationale ferait économiser entre 750'000 et 1,5 million de francs suisses par an à l’Etat.

Regardez l'entretien en vidéo avec Karl Blanchet, directeur de recherche IeDA

 

Perspectives

Une version adaptée à l'Inde est en cours de développement et sera déployée au début de 2021 dans l'État du Jharkhand.

Tdh travaille avec le Ministère de la Santé du Burkina Faso pour que, d’ici à fin 2020, ce dernier puisse prendre le contrôle sur IeDA de manière autonome.

En 2020, nous développerons encore l’outil en numérisant les protocoles de soins prénataux, d’accouchement et postnataux.

En 2018, nous nous sommes unis à World Vision et Action contre la Faim pour intégrer à IeDA la gestion de la malnutrition, dans le but d’améliorer la prise en charge des enfants malnutris et leur assurer un suivi adéquat. Cette alliance (ALeDIA) permettra d’harmoniser les approches en santé numérique et optimisera la gestion des données.

 

*Integrated e-Diagnostic Approach

 

Découvrez notre reportage au Burkina Faso (2017):

 

Nous sommes fiers de collaborer sur ce projet avec:

 

Découvrez des publications externes sur IeDA:

Using digital tools at scale: the Integrated e-Diagnostic Approach in Burkina Faso (article dans Africa Health)

Utilisation des outils numériques à grande échelle : leçons d’un programme en santé mené au Burkina Faso (article dans Alternatives Humanitaires)

Au Burkina Faso, des tablettes pour améliorer le diagnostic des enfants malades (article dans Le Monde)

Un communiqué de presse de l’Université de Genève sur l’intelligence artificielle

 

Articles scientifiques:

Large-scale implementation of electronic Integrated Management of Childhood Illness (eIMCI) at the primary care level in Burkina Faso: a qualitative study on health worker perception of its medical content, usability and impact on antibiotic prescription and resistance

 

A mixed methods protocol to evaluate the effect and cost-effectiveness of an Integrated electronic Diagnosis Approach (IeDA) for the management of childhood illnesses at primary health facilities in Burkina Faso

 

Can digital technology help reinvent primary healthcare in support of universal health coverage?

 

«Grâce à IeDA, nous avons drastiquement réduit le nombre de diagnostics erronés. Les enfants bénéficient ainsi d’un meilleur traitement.»

Dr Robert Kargougou, Secrétaire Général du Ministère de la Santé du Burkina Faso

Lire la suite...
 

Lieux d'intervention

Avec le soutien de

Historique

2011
Le projet pilote est lancé dans trois districts du Burkina Faso (Yako, Tougan, Séguénéga) avec le REC (Registre électronique des consultations ou système numérique d'enregistrement des patients). La version 1.0 du REC est disponible sur des ordinateurs portables.
2014
La version 2.0 du REC est développée et lancée dans trois districts pilotes. Le REC devient une application mobile disponible sur des tablettes numériques.
2015-2016
Le REC est déployé dans de nouveaux districts et est utilisé dans 270 cliniques.
2016
La fonctionnalité d’e-learning est lancée. Le personnel médical peut renforcer ses connaissances médicales pour mieux traiter les patients.
2018
La version 2.7 est déployée dans tous les centres de santé. La nouvelle version uniformise la collecte et l’analyse de données.
2018
L’alliance ALeDIA est formée dans le but d’inclure la malnutrition et les maladies infantiles dans un seul outil.
2018
Le Ministère de la santé du Burkina Faso et Tdh s’accordent sur une feuille de route pour céder IeDA à l’Etat.
2019
Le projet avec l’Université de Genève et la Fondation Cloudera est lancé afin d’utiliser l’intelligence artificielle pour analyser les données durant les consultations IeDA.

En savoir plus...

Courage n°57 - Le numérique peut-il sauver des vies?
Economic impact study of the Integrated eDiagnosis Approach (IeDA)
Realist evaluation of the Integrated electronic Diagnosis Approach (IeDA)
Alliance for integrated e-DIAgnostic
IeDA impact study

En savoir plus...

Dernières actualités

Voir toutes les actualités...