COVID-19
La pandémie menace les familles vulnérables.

Albanie

Ces dernières années, l’Albanie a vécu des changements positifs en matière de protection de l’enfance. Néanmoins, trop d’enfants risquent encore d’être contraint·e·s de migrer, d’être victimes de trafic et d’abus ou d’entrer en conflit avec la loi. Notre objectif est d’assurer que ces enfants soient protégé·e·s et que leurs droits soient respectés. Pour y arriver, nous travaillons en partenariat avec les institutions étatiques et les communautés locales.

Ce que nous faisons

Protection de l’enfance

L’Albanie a encore du mal à fournir des services de protection de l’enfance de qualité ainsi que des réponses adéquates au niveau local. Pour mieux identifier et soutenir les enfants victimes d’abus et de violences, nous encourageons l'amélioration des politiques et des services et renforçons le système de protection de l'enfance. Nous formons des professionnel·le·s et offrons des subventions aux organisations locales. Les enfants peuvent prendre part à nos activités psychosociales et recevoir un soutien psychologique. Ils et elles peuvent suivre des cours extrascolaires sur leurs droits, tandis que leurs parents assistent à des cours sur l’éducation positive. Nous travaillons également avec les autorités pour intégrer la protection de l’enfance dans la loi.

Migration

L’Albanie a connu plusieurs vagues d’émigration. Pour échapper à de grandes difficultés économiques ou à des violations de leurs droits, certaines familles sont forcées à migrer. Elles encourent de graves risques dans les pays d’accueil, ou à leur retour en Albanie. Afin de prévenir une migration à risque et d’offrir de bonnes conditions de réintégration, Tdh les aide à mettre sur pied une activité génératrice de revenus, encourage la scolarisation et organise des activités extrascolaires. Nous proposons un soutien psychologique et permettons aux jeunes de devenir des acteurs du changement. Nos expert·e·s contribuent à améliorer le cadre réglementaire et les services pour les enfants. Nous renforçons la collaboration transfrontalière dans les Balkans pour prévenir le trafic d’enfants et garantir l’accès aux services de protection et de réintégration.

Accès à la justice

Les enfants et les jeunes en conflit avec la loi le sont principalement en raison de conditions socio-économiques difficiles, de l’exclusion et du manque d’accès à l’éducation. Nous améliorons la résilience des jeunes en travaillant dans les communautés avec une approche innovante. Nous renforçons le système de protection pour les enfants en conflit avec la loi en aidant les autorités à élaborer et à mettre en œuvre des dispositions juridiques, à rédiger des documents d'orientation et des protocoles de travail appropriés. Nous prévenons la récidive des enfants en conflit avec la loi grâce à des programmes de réinsertion, mais aussi en les aidant à développer les connaissances et compétences nécessaires pour une réintégration réussie des jeunes en centres de détention.

Crises humanitaires

En novembre 2019, nous avons apporté une aide d’urgence suite au tremblement de terre de magnitude 6,4 qui a durement frappé le centre de l’Albanie, en touchant majoritairement les zones les plus peuplées. Nous avons établi les canaux de coordination et de communication avec les autorités locales et nationales ainsi que la communauté internationale. Pour renforcer la résilience des enfants et ramener un sentiment de normalité et de continuité dans leur vie, nous avons proposé du soutien psychosocial, des cours pour promouvoir les compétences de vie et un soutien éducatif. Nous avons également mis en place des espaces protégés dans lesquels ils et elles pouvaient s’amuser en toute sécurité.

Les jumelles Klara et Klea et leur frère Erjon vivent avec leurs parents dans un petit village du nord de l'Albanie. Tdh a facilité leur réintégration après le rejet de leur demande d'asile en Allemagne.

Klara, Klea and Erjon, ont pu se réintégrer en Albanie

Lire la suite...

Terre des hommes en Albanie

Nombre de bénéficiaires en 2019

 

10'907 personnes

Employés expatriés / nationaux

 

0 / 55

Budget 2020

 

 

CHF 1'930'739

 

 

 

Lieux d'intervention

Avec le soutien de

Historique

1993
Terre des hommes débute son activité en Albanie, en se concentrant sur la lutte contre le trafic, la maltraitance, la négligence et l’exploitation des enfants, et sur le développement du système de protection de l’enfance.
1999
Pendant la guerre du Kosovo, Tdh apporte une aide d’urgence aux réfugiés arrivant à Korça, comprenant l’aide alimentaire, la distribution de kits d’hygiène, ainsi que du soutien psychologique et social pour les enfants et leur famille.
2000
Lancement d’un grand projet de lutte contre le trafic d’enfants entre l’Albanie et la Grèce, qui a valu à Tdh de recevoir en 2002 le Prix des droits de l’Homme de la République française.
2010
Adoption de loi sur la protection des droits de l’enfant qui s’inspire du travail de Tdh.
2016
Tdh commence le travail de réintégration des familles migrantes revenant en Albanie et de prévention des migrations dangereuses.
2017
La nouvelle loi relative aux droits et à la protection des enfants est adoptée avec la contribution des expert·e·s de Tdh.
2017
Tdh lance un projet innovant pour lutter contre l’extrémisme violent chez les jeunes. Cela marque également le début du programme de justice juvénile en Albanie.
2018
Un nouveau programme d’accès à la justice est lancé dans le pays.
2019
Tdh est en première ligne pour aider les enfants et familles affectées par le tremblement de terre dévastateur de novembre 2019.

Dernières actualités

Voir toutes les actualités...

En savoir plus...

Ce que nous avons réalisé pour les enfants: Rapport annuel 2019
Politique thématique - Renforcement des systèmes de protection de l'enfance
Tdh Magazine n°40 – Contre l’exploitation infantile

En savoir plus...