Colombie

Malgré l’accord de paix signé en 2016 entre le gouvernement colombien et les FARC, les groupes armés illégaux sont toujours présents sur le territoire. Les enfants sont vulnérables face au recrutement dans les gangs et à l’exploitation sexuelle. L’accès aux centres de santé et à l’éducation est limité dans les zones contrôlées par les groupes armés. Notre objectif est d’améliorer la santé et la protection des enfants. Nous accompagnons aussi les jeunes en conflit avec la loi et les aidons à se réintégrer dans la société. A cela s’ajoute la crise politique au Venezuela avec près de 3 millions de personnes qui ont fui le pays, ce qui déstabilise la région. A la frontière avec le Venezuela, nous répondons aux besoins urgents des familles migrantes.

Ce que nous faisons

Justice Juvénile

Notre objectif est que les enfants et les jeunes en conflit avec la loi soient traités de manière juste et adaptée à leur âge. Nous formons donc les professionnels de la justice à la justice juvénile restauratrice, une approche qui permet de responsabiliser les jeunes en favorisant d’autres mesures que la privation de liberté. La justice restauratrice diminue drastiquement les comportements délictueux et les récidives, et donne la possibilité aux auteurs d’infractions de se réintégrer à la société. Pour prévenir la violence, nous sensibilisons les élèves dans les écoles à résoudre les conflits de manière pacifique.

Eau, assainissement, hygiène et protection

Afin d’améliorer les conditions de santé des enfants et des mères dans le département de Córdoba, nos équipes sur place facilitent l’accès à l’eau potable, à l’assainissement et à de meilleures conditions d’hygiène. Dans cette région, nous luttons également contre la malnutrition des enfants. Nos experts forment des leaders communautaires à la santé et à la protection de l’enfant afin qu’ils puissent relayer ces messages auprès de leur communauté dans leur village.
 

Aide d'urgence

Tdh a ouvert un projet dans la zone de Cúcuta, ville frontalière au nord de la Colombie pour prendre en charge différentes populations déplacées suite à la crise au Venezuela. Ces mouvements de population sont dus à l’inflation économique, au manque de nourriture, de médicaments et aux craintes liées aux tensions politiques. La situation dans la région de Cúcuta reste instable en raison du blocus imposé à l'aide humanitaire du côté du Venezuela. Tdh a mis en place un espace dédié aux enfants et à leur famille qui comprend un centre d’information avec mise à disposition de moyens de communication . Un juriste est présent pour accompagner les personnes arrivant en Colombie. Tdh distribue également des kits santé pour femmes enceintes et allaitantes.
 

L’histoire de Luchito

« Nous devions faire nos besoins dans un sac en plastique et l'enterrer dans le jardin. C'est beaucoup mieux maintenant que nous avons des toilettes. Nous avons aussi des douches où nous sommes plus en sécurité. »

Luisa, déplacée interne dans la région de Córdoba, Colombie

Lire la suite...

Terre des hommes en Colombie

Nombre de bénéficiaires en 2018

 

5699 personnes

Employés expatriés / nationaux

 

3 / 30

Budget 2018

 

CHF 1'160'797

 

 

 

Lieux d'intervention

Avec le soutien de

Historique

1979
Terre des hommes débute son intervention en Colombie, dans les communautés les plus pauvres de Barranquilla.
1995
Les employés locaux de Tdh créent une association, la Fundación Infancia Feliz (FIF) dont le projet de scolarisation des enfants issus des classes sociales les plus basses sera soutenu par Tdh jusqu’en 2003.
1999
Début d’une série de projets pour les populations déplacées dans les bidonvilles de Carthagène. L’objectif est de lutter contre la malnutrition des enfants de 0-6 ans et d’offrir des activités psychologiques et sociales aux 6-14 ans dans trois quartiers. Ces projets seront ensuite repris et pérennisés par des associations locales.
2003
Terre des hommes se rapproche des zones de conflit pour aider les populations déplacées victimes de la violence armée.
2012
Terre des hommes lance un projet de justice juvénile restauratrice à Bogotá.
2017
Lancement du projet “Restaura-te” qui vise à donner un espace de parole aux 400 jeunes privés de liberté dans 2 centres fermés de Bogota.
2017
Lancement du projet « Esto es otra vuelta » pour soutenir la réintégration des adolescents privés de leurs libertés une fois leurs peines accomplies.
2018
La délégation de Colombie devient un bureau et est rattachée à la délégation multipays Pays andins (Colombie, Équateur, Pérou).
2018
Lancement d’une intervention d’aide d'urgence aux populations vulnérables provenant du Venezuela dans le département du Norte de Santander.

Dernières actualités

Voir toutes les actualités...

En savoir plus...

Ce que nous avons réalisé pour les enfants: Rapport annuel 2017
Les pratiques communautaires dans la protection des enfants. Les cas du Brésil, de la Colombie, du Pérou, de l’Equateur et du Nicaragua
Politique thématique - Eau, Assainissement et Hygiène

En savoir plus...