Urgence Sahel
Soutenez les besoins urgents des enfants du Sahel affectés par la crise alimentaire  

Mauritanie

En Mauritanie, 42% de la population vit sous le seuil de pauvreté, pour une population majoritairement jeune avec près de 60% ayant moins de 25 ans. Cette situation force de nombreux enfants, pour la majorité des filles, à travailler en tant que domestiques. Ces enfants sont souvent victimes d’exploitation et de violences physiques et sexuelles. Le pays est aussi touché par l’insécurité alimentaire. Terre des hommes (Tdh) met en place des activités de renforcement du système de protection et en faveur des enfants migrant·e·s ou des jeunes en conflit avec la loi.

Ce que nous faisons

Enfants et jeunes en migration

Nous renforçons les compétences des membres de notre organisation partenaire, l’Association des Femmes Cheffes de Famille. Cela permet d’offrir un accompagnement protecteur aux enfants concerné·e·s par la mobilité à Rosso et à Sélibabi. L’ancrage communautaire permet d’améliorer l’appropriation et de sensibiliser les populations locales pour participer à la protection des enfants. Tdh a mis en place des guichets d’accueil des enfants et jeunes en mobilité, assure la prise en charge d’urgence des enfants et accompagne les organisations communautaires de base à évaluer les besoins en gestion de cas individuels.

Accès à la justice

Pour que les enfants aient un meilleur accès à la justice, nous travaillons avec le système de justice, renforçons les pratiques positives de la justice coutumière et les mécanismes de prévention de la radicalisation et de la violence. Nous formons des assistant·e·s sociales·aux de l’Association des Femmes Cheffes de Famille pour accompagner et orienter les enfants en conflit avec la loi, les victimes et témoins ainsi que les femmes ayant subi des violences basées sur le genre pour garantir leurs droits. Une étude sur la justice traditionnelle a permis de renforcer les médiateurs pénaux, Mouslihs, qui assurent un rôle de gestion préalable communautaire des conflits et délits mineurs.

Protection de l'enfance

Tdh accompagne l’Etat à structurer le système de protection de l’enfant. Après avoir soutenu l’élaboration des procédures opérationnelles standardisées, nous formons et soutenons des organisations communautaires à jouer leur rôle de premier intervenant auprès des enfants à risque. Grâce à des formations adaptées au rôle de chaque personne, nous assurons un accompagnement complet des enfants, allant de la réponse d’urgence, tels que des soins, de l’écoute psychosociale et des kits d’alimentation, jusqu’au référencement de cas à des services spécialisés.

Soins spécialisés

Dans le cadre de notre programme de soins spécialisés, nous organisons le transfert vers l’Europe d’enfants de familles défavorisées qui ne peuvent être opéré·e·s sur place. Souvent atteint·e·s de cardiopathie, ils et elles sont consulté·e·s et opéré·e·s en partenariat avec les hôpitaux suisses. Après une période de convalescence et de soins, le retour auprès de leur famille est mis en place. Le suivi médical post-opératoire est assuré par nos partenaires locaux et un appui social peut être fourni, dont la scolarisation et la formation pour assurer une insertion de l’enfant.

Pensant lui offrir de meilleures perspectives pour l’avenir, les parents de Fatou l’ont envoyée dans une famille en Mauritanie comme employée de maison. Mais l’opportunité s’est vite transformée en cauchemar...

Fatou, ancienne employée domestique

Lire la suite...

Les petites bonnes

La délégation en Mauritanie

Nombre de bénéficiaires en 2021

 

30’913 personnes

Personnel expatrié / Personnel national

 

3 / 22

Budget 2021

 

CHF  1'474’345 

 

 

 

Lieux d'intervention

Avec le soutien de

Historique

1984
Lancement de la mission de Terre des hommes en Mauritanie avec l’ouverture de deux centres de santé dans la périphérie de Nouakchott. Début des transferts vers l’Europe d’enfants nécessitant des interventions chirurgicales spécialisées.
1998
Terre des hommes met en place une assistance juridique et sociale pour les jeunes et des formations pour les professionnel·le·s de la justice pour mineur·e·s.
2001
Création de la première unité spéciale de nutrition pour le traitement des enfants atteint·e·s de malnutrition grave.
2009
Lancement d’un projet pilote de protection et réinsertion des enfants domestiques exploité·e·s à Nouakchott, et plus tard dans d’autres localités.
2010
Début d’un projet d’aide aux enfants souffrant de malnutrition dans neuf hôpitaux de Nouakchott.
2015
Mise en place d’un projet de protection de l’enfance et justice juvénile à Nouakchott et Nouadhibou.
2018
Projet d'accompagnement du système de protection de l’enfant pour assurer la prévention et la protection des enfants concerné·e·s par la mobilité, porté conjointement avec l’Association des Femmes Cheffes de Familles à Nouakchott et Rosso.
2019
Projet pour assurer la prévention et la réponse aux différentes formes d’abus et de violence à l’encontre des filles et garçons à Nouakchott.
2019
Projet pour garantir l’accès à la justice pour les enfants en conflit avec la loi, et prévenir la radicalisation et la violence, notamment contre les femmes et les enfants.
2019
Lancement d’un projet de sécurité alimentaire, de formation, insertion, résilience et emploi à Nouakchott, Aïoun et Néma.

Dernières actualités

Voir toutes les actualités...

En savoir plus...

Rapport annuel 2021

En savoir plus...