Mauritanie

En Mauritanie, 66% de la population vit sous le seuil de pauvreté ce qui force de nombreux enfants à travailler comme domestiques. Souvent, ces enfants sont victimes d’exploitation. Malgré les politiques de santé, 43 enfants sur 1000 meurent à la naissance et presque 30% des enfants souffrent de malnutrition chronique. Nous soutenons les enfants touchés par l’exploitation et le trafic et améliorons leur santé.

Ce que nous faisons

Lutte contre l’exploitation

Sur place, nos collaborateurs luttent contre l'exploitation des enfants employés comme domestiques, généralement des jeunes filles migrantes. En partenariat avec une association locale, ces “petites bonnes” sont identifiées et écoutées. Nous leur offrons ensuite une assistance juridique et les aidons à reprendre l’école ou une formation pour quitter la domesticité. Les enfants et leurs communautés sont sensibilisés aux dangers du travail. Pour mieux répondre aux besoins des enfants exploités, nous formons les personnes impliquées dans la protection de l’enfance.

Protection de l’enfance

En collaboration avec des acteurs de la protection sociale, de l’éducation, de la santé et de la justice, nous identifions les enfants vulnérables. Nos équipes les accompagnent dans les situations de mobilité, lorsqu'ils sont en conflit avec la loi ou exploités. Nous les aidons à obtenir un certificat de naissance afin qu’ils soient enregistrés, leur proposons des activités psychosociales et les soutenons lorsqu’ils retournent à l’école ou se lancent dans une formation professionnelle.

Santé mère-enfant 

Nous améliorons l’accès et la qualité des soins en offrant un meilleur suivi des femmes enceintes et leurs enfants. Pour garantir cela, nous formons le personnel médical et les volontaires à la prise en charge des maladies de l’enfant et de la malnutrition. Pour prévenir la malnutrition, les mères peuvent participer à des cours où elles reçoivent des conseils sur l’alimentation de leurs enfants. Nos collaborateurs réhabilitent et construisent également des latrines pour que les centres de santé jouissent de meilleures conditions d’hygiène et d’un accès à l’eau potable.

Soins spécialisés

Dans le cadre de notre programme de soins spécialisés, nous organisons le transfert vers l’Europe d’enfants de familles pauvres qui ne peuvent être opérés sur place. Souvent atteints de cardiopathie, ils sont consultés et opérés en partenariat avec les hôpitaux suisses. Après une période de convalescence et de soins, ils retournent au pays auprès de leur famille. Le suivi médical post-opératoire est assuré par nos partenaires locaux et les enfants sont soutenus dans leur réintégration scolaire.

Pensant lui offrir de meilleures perspectives pour l’avenir, les parents de Fatou l’ont envoyée dans une famille en Mauritanie comme employée de maison. Mais l’opportunité s’est vite transformée en cauchemar...

Fatou, ancienne employée domestique

Lire la suite...

Les petites bonnes

Dernières actualités

Voir toutes les actualités...

La délégation en Mauritanie

Nombre de bénéficiaires en 2016

98’695 personnes

Employés expatriés / nationaux

1 / 25

Budget 2017

493’000.-

Lieux d'intervention

Nouakchott, Nouadhibou, Rosso

Partenaires locaux

Direction de l’enfance, Direction régionale de l'Action sanitaire et sociale et de l’Enfance, Direction de la Protection Judiciaire de l’Enfant, Brigade Spéciale Chargée des Mineurs, Centre National de Cardiologie, Association des femmes chefs de famille, Association Enfant et Développement, Ministère de la santé, Direction des services de base et de la nutrition, Ministère de la justice, de l’intérieur

 

Lieux d'intervention

Avec le soutien de

Historique

1984
Lancement de la mission de Terre des hommes en Mauritanie avec l’ouverture de deux centres de santé dans la périphérie de Nouakchott. Début des transferts vers l’Europe d’enfants nécessitant des interventions chirurgicales spécialisées.
1998
Terre des hommes met en place une assistance juridique et sociale pour les jeunes et des formations pour les professionnels de la justice pour mineurs.
2001
Création de la première unité spéciale de nutrition pour le traitement des enfants atteints de malnutrition grave.
2009
Lancement d’un projet pilote de protection et réinsertion des enfants domestiques exploités à Nouakchott, puis plus tard dans d’autres localités.
2010
Début d’un projet d’aide aux enfants souffrant de malnutrition dans neuf hôpitaux de Nouakchott
2015
Mise en place d’un projet de protection de l’enfance et justice juvénile à Nouakchott et Nouadhibou.

En savoir plus...

Ce que nous avons réalisé pour les enfants: Rapport annuel 2016
Politique thématique - Eau, Assainissement et Hygiène
Programme des soins spécialisés - Rapport annuel 2016

En savoir plus...