Urgence Afghanistan
Les enfants en Afghanistan ont besoin de votre aide.  
closed
contact

Avec votre don, vous soutenez les enfants qui en ont le plus besoin et nous aidez à changer leur avenir.

Grâce à votre don, nos spécialistes peuvent venir en aide aux enfants qui en ont le plus besoin.

En tant que sympathisant, vous nous soutenez dans la lutte pour le respect des droits de l'enfant.

Devenez forgeur de destinées et aidez-nous à changer l’avenir des enfants les plus vulnérables.

Mettez vos compétences et un peu de votre temps libre au service des enfants.

Chantez, jouez ou dansez en faveur des enfants exploités.

Soutenez les actions de rue du 20 novembre pour la Journée Internationale des droits de l’enfant.

Marche, ski de fond, course d’orientation ; nos bénévoles organisent des activités sportives pendant toute l’année.

Participez à la chaîne de solidarité en achetant un ou plusieurs cartons d'oranges.

Devenez partenaire de Tdh et aidez-nous à soutenir plus de 2 millions d’enfants et leurs familles chaque année.

Dans quel domaine pouvons-nous vous aider ?

Je m’engage Je m'engage Je m'engage Je m’engage Je m'engage Je m'engage Je m'engage Prendre contact Je m'engage Ordre

Amélioration des conditions de vie et réinsertion des enfants détenus en Guinée

Dans des prisons surpeuplées en Guinée, Tdh accompagne la réforme du système pénitentiaire. L’objectif est d’améliorer les conditions de détention et la réintégration des enfants et jeunes en conflit avec la loi.

Terre des hommes accompagne la réforme du système pénitentiaire guinéen en améliorant les conditions de détention et de réintégration des enfants et jeunes dans neuf prisons du pays.

 

Ce projet permet de soutenir les efforts des autorités en matière de de gouvernance et de respect des droits humains, en particulier dans le domaine de la justice.

 

Améliorer les conditions de détention pour les jeunes

 

Les enfants détenus sont particulièrement vulnérables aux conditions de vie déplorables dans les prisons. La surpopulation carcérale peut atteindre jusqu’à cinq fois la capacité maximale dans la prison centrale de Conakry. Le manque d’hygiène et d’installations sanitaires s’ajoute à l’absence de séparation entre les détenus adultes et les mineurs, et entre les prévenus et les condamnés. Dans ce contexte difficile, les équipes de Terre des hommes améliorent la santé et l’hygiène des détenus. Nous menons des interventions spécifiques en matière d'eau, d'hygiène et d'assainissement, telles que des distributions de kits d’hygiène, la réhabilitation ou construction d’infrastructures médicales, de systèmes d’approvisionnement en eau, de douches, de toilettes et de systèmes de gestion des déchets, ainsi que le développement du système de référencement des détenus malades nécessitant une hospitalisation.

 

Une réinsertion socio-professionnelle

 

Tdh s’engage également pour le bien-être social et la réinsertion des jeunes incarcérés, à travers des activités éducatives et récréatives qui les aident à se développer et s’épanouir personnellement. Nous offrons également des formations professionnelles comme la coiffure, la saponification, la teinture, l’agriculture, la couture et la broderie. Les jeunes qui sont libérés reçoivent un accompagnement socioprofessionnel par nos équipes. «Ces activités de formation et d’accompagnement contribuent à redonner une confiance en soi aux jeunes en détention et facilitent leur réintégration dans leur famille et leur société lorsqu’ils sont libérés», explique David Bridier, chef de la délégation de Guinée.

 

En parallèle, Tdh mène un plaidoyer en faveur des mesures alternatives à la détention pour les condamnés mineurs. Une formation sur ce sujet a pu être animée à Conakry et Kindia, à destination des acteurs de la chaîne pénale (magistrats, officiers de police judicaire et travailleurs sociaux).

 

Dernières actualités

Voir toutes les actualités...