Accès au logement pour les réfugiés en Grèce

Grâce au projet Tdh en Grèce dans la région d’Epire et à Thessalonique, des jeunes requérants d’asile vulnérables et des familles peuvent vivre dans des logements où ils bénéficient aussi d’un suivi social et psychologique. Cela permet aux jeunes d’avoir un soutien dans leur passage à l’âge adulte, et aux familles avec enfants d’être aidées dans leur processus d’intégration.

Afin de donner aux réfugiés une solution d’hébergement plus digne que celle d’un camp ou de la rue, Terre des hommes met à disposition environ 15 appartements à Thessalonique et 30 à Ioannina. Pour mieux réussir leur transition vers leur vie en Grèce, les jeunes et les familles de réfugiés ont droit à une assistance complète, comportant aussi bien une aide sociale qu’une assistance juridique et un soutien psychologique.

Aider les jeunes à faire le pas dans la vie d'adulte

Lorsque les jeunes atteignent l’âge de 18 ans, ils doivent quitter les foyers qui leur sont réservés. Afin de les aider à apprendre à se débrouiller seuls, nous avons créé à Thessalonique des hébergements indépendants, mais avec encadrement. Ceux-ci fonctionnent comme des colocations de 2 ou 3 jeunes par appartement. Des appartements similaires sont aussi accordés aux jeunes entre 18 et 25 ans qui sont jugés vulnérables. Là, nous les aidons à s’intégrer et à se débrouiller dans leur nouvelle vie d’adulte.

«Nous améliorons leurs compétences sociales en les aidant à faire leurs courses et à établir leur budget. Ce sont des choses simples, mais étant donné qu’ils sont issus de camps et de foyers où on leur disait toujours ce qu’ils devaient faire, c’est difficile pour eux d’être indépendants: ils doivent apprendre à faire les choses par eux-mêmes», explique Pablo, notre animateur social. Les jeunes sont aussi suivis par des travailleurs sociaux qui les orientent vers des services juridiques, psychologiques ou médicaux. Dans le cadre d’activités psychosociales, ils se rendant en ville en groupe et peuvent participer à diverses activités telles que visites guidées de la ville, balades à cheval ou manifestations culturelles. Grâce à notre collaboration avec des écoles de langues et des Universités dans le projet soutenu par la Chaîne du Bonheur, qui a pour but le renforcement de compétences des jeunes réfugiés. Ceux-ci peuvent aussi suivre des cours de langues, qui leur donnent la possibilité de demander une bourse d’études ou d’entreprendre une formation professionnelle.

Intégrer les familles

A Ioannina, les familles avec enfants jugées vulnérables rencontrent de grandes difficultés et sont donc logées dans nos appartements protégés. Elles bénéficient d’un soutien hebdomadaire de la part de nos travailleurs sociaux qui peuvent les diriger vers des services juridiques, médicaux et psychologiques si nécessaire. Au Centre Communautaire de Ioannina, les jeunes ont accès à une éducation informelle ; chacun peut participer à des cours d’anglais et de grec, ou encore à notre workshop Fablab, où ils peuvent créer leurs propres projets avec l’aide d’outils technologiques tels qu’imprimantes 3D ou des découpeurs laser.

Ce projet des logements sûrs de Terre des hommes, fondé par la Commission européenne, donne aux jeunes réfugiés et aux familles une solution respectable pour apprendre à vivre en Grèce. Nous assurons ces différents services en mettant la priorité sur la sûreté et la sécurité de personnes en situation d’urgence, avec l’objectif de renforcer leur capacité à s’intégrer et, pour les jeunes, à entrer dans la vie d’adulte. Ceux-ci reçoivent ainsi une aide essentielle dans cette période de transition qui sera déterminante pour leur vie future.

Lisez l'histoire d'une famille syrienne qui vit dans un des apartements protégés.

 

 

Documents en lien

FabLab : un espace d’innovation pour les réfugiés
Ce que nous avons réalisé pour les enfants: Rapport annuel 2017
Courage n° 52 – Fuir pour mettre ses enfants en sécurité
Politique Thématique - Protection de l'Enfance dans les Crises Humanitaires

Documents en lien