Urgence Rohingyas
Plus de 360'000 enfants victimes de violence ont trouvé refuge au Bangladesh. Ils ont besoin d’une aide immédiate.

La protection des enfants migrants en Afrique de l’Ouest

Nous protégeons les enfants migrants qui se déplacent dans plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest, avant leur départ et jusqu’à leur destination, afin de réduire les risques qui peuvent survenir au cours de leur voyage.

En Afrique de l'Ouest, de plus en plus d'enfants migrent pour échapper à la pauvreté. Environ 90% d'entre eux restent dans la région et se dirigent vers des villes et des sites agricoles ou de production tels que des mines d'or ou des plantations de cacao. Même si la migration peut constituer une opportunité de travail, elle met les enfants en danger d'exploitation, d'abus et de trafic. Nous répondons aux besoins de protection des enfants le long de leurs itinéraires, de leur point de départ à leur destination.

 

Une route clé pour la migration des jeunes

Notre nouveau projet cible les mineurs non accompagnés qui migrent entre la Côte d'Ivoire et le Nigeria en passant par le Ghana, le Togo et le Bénin. Cette route côtière passe par les métropoles des cinq pays du Golfe de Guinée, entre Abidjan et Lagos, et attire la majorité des jeunes migrants, à la recherche de travail. Le projet CORAL, pour Corridor Abidjan–Lagos, est financé par l’Union Européenne pour la période 2017-2020.

 

Partenariat avec un important mouvement régional

Grâce à la collaboration avec le Mouvement Africain des Enfants et des Jeunes Travailleurs (MAEJT), actif dans une vingtaine de pays d’Afrique dont les cinq pays cités ci-dessus, nous pouvons maintenant mieux répondre aux phénomènes migratoires régionaux et protéger un grand nombre d'enfants migrants en danger.

 

Protéger les enfants migrants où ils se trouvent

Moussa Harouna, agent de communication du MAJET explique: "L'objectif spécifique de ce projet est d'accompagner et de protéger les enfants en déplacement de leur lieu d'origine vers leur destination".

Sur leur lieu de départ:                     

Nous prévenons la migration à risque des enfants sur leur lieu de départ. Nous informons les enfants et leurs familles des risques de migration précoce et dangereuse et les encourageons à privilégier d'autres opportunités telles que l'éducation ou la formation professionnelle dans leur pays. Nous améliorons également les moyens de subsistance des familles avec des activités génératrices de revenus. En conséquence, moins d'enfants risquent une migration dangereuse à un âge précoce, pour des raisons économiques.

Le long de leur parcours:

Les enfants qui décident de partir sont protégés pendant leurs déplacements. Nous formons les acteurs communautaires et les groupes d'enfants sur l'animation et la gestion des espaces sûrs et sur la façon de comprendre les besoins des enfants migrants. Dans ces espaces, les enfants sont informés des risques qu'ils pourraient rencontrer et des services de soutien disponibles le long de leur route. Cela leur permet de mieux se protéger. Moussa explique: "Nous ne voulons pas agir et décider à la place des enfants. Nous aimerions plutôt les aider à planifier et à réfléchir à leur avenir  afin qu'ils sachent ce qu'ils veulent faire et ensuite agir avec notre soutien. "

À leur arrivée:

Une fois qu'ils arrivent à destination, nous améliorons leurs conditions de vie en les incitant à entreprendre une formation professionnelle ou rejoindre l'école. Ceux qui décident de retourner dans leur pays d'origine sont soutenus dans leur réintégration.

 

Plaidoyer pour un réseau de protection

À plus grande échelle, nous travaillons pour favoriser l'intégration de la protection de l'enfance dans la politique de migration et la législation nationale et régionale. Nous formons également des professionnels de protection pour fournir une assistance technique dans ce domaine aux autorités. Pour s'assurer que les enfants ont accès à des mécanismes de protection dans leurs lieux d'origine, de transit et de destination, nous réunissons des acteurs communautaires et institutionnels pour une meilleure coordination des mécanismes de protection de l'enfance.

 

Notre objectif est un réseau de protection holistique pour les enfants, qui réduit leur vulnérabilité liée à la migration, répond à leurs besoins et respecte leurs droits, peu importe où ils décident d'être.