FabLab: un espace d’innovation pour les jeunes les plus vulnérables

Tdh a mis en place des espaces dédiés à l’innovation ouverts aux jeunes les plus vulnérables en Grèce, au Burkina Faso, en Ukraine et à Gaza. Ces FabLabs humanitaires leur offrent la possibilité de créer leurs propres projets avec l’aide d’outils de production numérique. Ils développent ainsi leurs compétences.

Vous avez dit FabLab?

Le FabLab, contraction de l’anglais Fabrication Laboratory (laboratoire de fabrica­tion), est un lieu où l’on peut accéder à divers outils de production numérique. Le concept a été créé en 2001 au Massachusetts Institute of Technology (MIT) et fait partie du mouvement mondial «Do It Yourself» (faites-le vous-même), une philosophie qui prône la création autonome plutôt que l’achat. A titre de projet pilote et en collaboration avec l’organisme Global Humanitarian Lab (GHL), Terre des hommes (Tdh) a créé son premier FabLab humanitaire destiné à la population de réfugiés en Grèce en 2017. Ce projet pilote a été ensuite reproduit dans d'autres contextes comme au Burkina Faso pour les enfants travaillant dans les mines d'or ou en Ukraine pour les enfants affectés par le conflit.

 

Objectifs du projet

Le FabLab joue un double rôle. D’une part, ces locaux équipés de technologies numériques de pointe rendent possible la réalisation de projets dont la seule limite est celle de la créativité. D’autre part, ces espaces constituent un outil éducatif novateur et captivant qui permet de favoriser la résilience des jeunes tout en leur faisant acquérir des compétences pratiques dans le domaine du numérique.

Le FabLab a pour objectif d’offrir un espace de collaboration ouvert et de fournir aux utilisateurs les connaissances de base et l’aide nécessaires à la création de projets personnels et participatifs. Des ateliers sont organisés régulièrement pour permettre aux visiteurs d’améliorer leur créativité et de réaliser leurs propres projets. Ce concept favorise leur protection, leur éducation, leur employabilité et leurs compétences entrepreneuriales. Chaque FabLab humanitaire est adapté à la situation dans laquelle se trouvent les jeunes.

 

Grèce

La fermeture de la route des Balkans en 2016, suivie de l’accord sur l'immigration entre la Turquie et l'Union européenne, a entraîné en 2017 l'immobilisation de plus de 60’000 réfugiés en Grèce pour une durée indéterminée. Sans perspectives d’avenir, les jeunes bloqués sur place n’avaient pas l’occasion d’utiliser leur énergie et leur enthousiasme de façon constructive. Il y avait un besoin urgent d'éducation pour les enfants déplacés qui ont perdu un accès à l'école. Pour faire face à cette situation, Tdh a créé le projet pilote FabLab dans le centre communautaire de Ioannina. Les jeunes réfugiés ont eu la possibilité de développer leurs compétences tout en interagissant avec la communauté d'accueil.

 

 

Yazan, agé de 18 ans explique: «Je rêve de devenir concepteur automobile. Le personnel de Tdh m’a fait connaître le FabLab, où je crée maintenant un modèle de voiture. Cette imprimante 3D pourra l’imprimer en 39 heures.»  Le FabLab est bien plus qu’un simple centre d’impression 3D : le savoir-faire numérique qui y est acquis contribuera grandement à la capacité de trouver un emploi.

 

Ukraine

En décembre 2018, nous avons créé le premier FabLab dédié aux enfants et aux jeunes touchés par le conflit en Ukraine. Dans le but d'être durable, il a été mis sur pied à l'Université nationale Vladimir Dahl et est ouvert aux étudiants, aux groupes scolaires et à toute personne intéressée provenant de la région de Louhansk. Dans cet environnement innovant et créatif, les enfants et les jeunes peuvent accéder aux technologies modernes et concrétiser leurs propres idées dans des domaines tels que l'éducation, l'art et les sciences tout en développant leurs compétences sociales et professionnelles. «Les enfants et les adolescents de cette région ont moins d'occasions de participer à des interactions sociales. Le conflit réduit leurs possibilités de mobilité et de développement. Nous sommes reconnaissants envers l'Université Vladimir Dahl de nous avoir fourni cet espace et de s’être engagés à faire fonctionner le FabLab tout en assurant l'accès au public», déclare Ionut Raita, chef de Tdh Ukraine.

 

Burkina Faso

Le FabLab au Burkina Faso a été créé pour offrir aux enfants exploités travaillant dans les mines d'or un endroit où ils sont protégés et peuvent développer leurs compétences. Il est installé dans un centre de protection sociale du gouvernement dans une ville située près d'une mine d'or artisanale non officielle. Les enfants y travaillent dans des conditions instables mais vont malgré tout au marché de la ville voisine une à cinq fois par semaine. C’est à ce moments-là qu’ils ont accès au FabLab.

Plus de 1000 FabLab sont regroupés au sein d’un réseau mondial. En Suisse, des étudiants du Master Innokick collaborent avec Tdh et GHL en vue de concevoir des FabLab adaptés à différents contextes humanitaires.

Découvrez notre blog pour toutes les actualités sur les FabLabs!

 

Regardez notre video sur le FabLab en Ukraine:

 

Documents en lien

FabLab : un espace d’innovation pour les réfugiés
Ce que nous avons réalisé pour les enfants: Rapport annuel 2017

Documents en lien

Avec le soutien de