COVID-19
La pandémie menace les familles vulnérables.

Initiatives artistiques menées par des enfants et des jeunes

Le projet YouCreate encourage les projets artistiques créatifs et numériques autogérés. Avec cette méthodologie, Tdh participe au bien-être et à la protection des enfants et des jeunes réfugiés ou affectés par la migration, et les aide à s’intégrer dans la société.

Notre méthodologie YouCreate encourage les projets artistiques autogérés. En donnant aux enfants la possibilité de participer à la création et à la planification des activités, ils améliorent leur bien-être, leur résilience et leur cohésion sociale. Suite au succès de plusieurs projets pilotes en Egypte avec des enfants migrants, et en Irak avec des enfants et des jeunes touchés par le conflit, nous avons reproduit le modèle en Grèce avec de jeunes réfugiés et en Ukraine avec des enfants déplacés ou affectés par le conflit.

 

Dans des espaces sûrs et un environnement de confiance, nous guidons les enfants et les jeunes à travers un processus d’apprentissage qui leur donne les connaissances et compétences nécessaires pour développer leurs propres projets artistiques. Ils peuvent s’inspirer des aspects positifs de leur vie ou des défis auxquels ils sont confrontés pour créer et développer une œuvre d’art, sous n’importe quelle forme. En parallèle, Tdh les informe sur leurs droits et sur les services auxquels ils ont accès. En interagissant avec leurs pairs sur des sujets qui les touchent directement, les enfants en situation de migration ou affectés par un conflit, ainsi que les enfants des communautés d’accueil améliorent leurs relations, deviennent plus indépendants et plus sûrs d'eux.

 

Nous encourageons les jeunes à participer.

 

Notre objectif est de renforcer les capacités et la confiance des enfants et des jeunes pour qu’ils puissent réaliser un projet qui a du sens. Selon le contexte et la culture, ils peuvent choisir différentes formes d’expression et différents sujets à aborder. Les enfants et les jeunes en Egypte ont choisi la musique, le théâtre, les graffitis ainsi que la photo et l’artisanat pour s’exprimer. Ils ont abordé des thèmes comme la discrimination, la violence, l’égalité des genres, les droits de l’enfant ou la disponibilité d’espaces sûrs pour créer des projets artistiques. En Irak, les principaux thèmes que les jeunes ont choisi d'exprimer à travers l'art sont l’accès aux espaces verts, la justice et la possibilité pour les jeunes filles de pratiquer un sport en toute sécurité. Par le biais d'expositions artistiques, de spectacles de théâtre et de danse, d'affiches et de peintures murales, de jeux et de flash mobs, les enfants et les jeunes en Ukraine souhaitent prévenir la violence et le harcèlement, garantir l’existence de lieux pour les loisirs, encourager la protection de la nature et faire revivre les traditions culturelles.

 

 

L’art peut aider à briser les stéréotypes.

 

Les enfants et les jeunes de la communauté d’accueil ainsi que ceux qui sont touchés par le conflit ou la migration se réunissent pour créer quelque chose de nouveau en groupe. Grâce au travail d’équipe, les jeunes participants apprennent à travailler ensemble et à se considérer comme des partenaires plutôt que de se voir à travers leurs différences. L’art est un outil qui permet de surmonter les barrières nationales mais aussi de casser les normes liées au genre. Le théâtre et l’art dramatique sur le thème de la justice sociale permettent par exemple de redonner de l’assurance et de surmonter des blessures psychologiques.

Par des spectacles ou à événements dans les écoles et les communautés, les adolescents ont l'occasion de faire connaître les problèmes sociaux qui les touchent. Cela sensibilise l'opinion publique et incite les gens à réfléchir sur les droits de l'enfant. Les enfants apprennent aussi comment attirer le soutien des autorités locales, des entreprises et des adultes.

 

Nous utilisons la méthodologie de la recherche-action participative.

 

La recherche-action participative est un processus par lequel les chercheurs et les jeunes tentent ensemble de comprendre le monde qui les entoure, pour ensuite planifier et mettre en œuvre des activités qui favorisent un changement social positif.

Très timide et renfermée au début du projet, une jeune Syrienne qui y a pris part raconte: «Cette méthodologie a eu des effets positifs sur moi. Elle m’a aidée à sortir de mon isolement et à surmonter les conséquences de la guerre d’une manière différente. Maintenant, j’arrive à exprimer mes préoccupations. Ma personnalité a évolué et j'ai développé des qualités de leader.»

 

A travers ce projet, les jeunes affectés par un conflit ou par la migration se sentent plus responsables, prennent activement part à la société et deviennent de véritables acteurs du changement pour leur propre futur.

 

Regardez la vidéo sur notre projet en Ukraine