Réintégration des enfants migrants de retour en Albanie et au Kosovo

Confrontés à des perspectives limitées en Albanie et au Kosovo, bien des personnes continuent de migrer malgré les risques encourus. Toutefois, beaucoup se voient refuser l’asile ou retournent dans leur pays d’origine en raison des difficultés rencontrées à l’étranger. Terre des hommes (Tdh) s’engage pour faciliter leur réintégration et prévenir les migrations périlleuses.

Les familles migrantes de retour dans leur pays d’origine font face à des défis considérables pour réintégrer les systèmes existants, notamment l’éducation, et leurs conditions sociales et économiques sont souvent plus difficiles qu’avant leur départ. A travers nos projets en Albanie et au Kosovo, nous soutenons les enfants vulnérables ainsi que leurs familles afin de surmonter ces difficultés et d’obtenir un accès à une éducation et à des services sociaux de qualité.

 

La pauvreté, le chômage, l’exclusion sociale et le manque de services en Albanie et au Kosovo ont été identifiés comme étant les causes principales amenant les personnes vulnérables à émigrer. Le nombre de personnes migrantes qui retournent dans leur pays d’origine s’est également intensifié au cours des dernières années, beaucoup de ces migrants ne remplissant pas les conditions pour le droit d’asile en Europe. Très souvent, l’expérience de la migration, notamment sans préparation, est traumatisante pour les enfants et les prive de l’école durant de longues périodes.

 

Améliorer le bien-être des enfants

Une fois que les enfants sont de retour en Albanie ou au Kosovo, ils peuvent participer aux activités extrascolaires de Tdh afin de rattraper leur retard et de pouvoir réintégrer le système éducatif ordinaire. En partenariat avec les autorités et organisations locales, nous avons créé des centres communautaires multifonctionnels en Albanie, et nous avons ouvert plusieurs centres d’activités extrascolaires au Kosovo. Des camps d’été réguliers sont organisés dans les deux pays, où les enfants peuvent participer à des activités psychosociales et récréatives, rencontrer de nouveaux amis et développer leurs compétences cognitives, sociales et créatives. A travers ces activités, ils améliorent leur équilibre émotionnel ainsi que leurs résultats scolaires.

 

Autonomisation sociale et économique des familles vulnérables

Certaines familles de migrants de retour dans leur pays reçoivent de l’aide dans la création de petits commerces à domicile ou d’activités leur assurant un revenu de base. Au sein du projet, plus de 640 familles en Albanie et au Kosovo reçoivent des petites subventions et notre assistance afin de lancer ces activités. Cela leur permet de couvrir une partie de leurs besoins quotidiens, tels que la nourriture et les fournitures scolaires pour leurs enfants. Beaucoup de jeunes bénéficient de formations professionnelles et obtiennent des compétences leur permettant de devenir économiquement indépendants. Ce type d’aide offre aux familles de migrants rapatriés la possibilité de recommencer à zéro sans toutefois être les mains vides. Cette aide améliore leurs conditions de vie, ainsi que leur confiance en soi et leur réinsertion sociale. En outre, nous travaillons avec les autorités locales afin d’assurer un toit aux familles les plus défavorisées.

 

Prévention des migrations dangereuses

Nous formons des professionnels au niveau local et favorisons la coopération au sein des communautés, des organisations de la société civile et des autorités, afin qu’elles soient en mesure de soutenir la réintégration des familles rapatriées et de prévenir les migrations périlleuses. Aussi bien en Albanie qu’au Kosovo, nous organisons des réunions régulières avec les parents dans nos centres. Ils s’y rendent afin d’améliorer leurs compétences parentales et d’échanger sur des problématiques communes comme la réinsertion et l’emploi. Les familles de migrants de retour et celles qui ont l’intention de migrer peuvent ainsi se rencontrer et partager leurs histoires et leurs craintes. Les employés des centres fournissent  les informations nécessaires concernant la protection de l’enfance et la migration, dans le but de prévenir l’implication dans des formes de migration dangereuses. 

 

Sensibilisation aux droits de l’enfant

Afin d’assurer un impact à long terme, nous effectuons des recherches et plaidons pour des politiques adéquates aux niveaux national et international. L’un de nos objectifs est de garantir l’intérêt supérieur de l’enfant à chaque étape du processus de migration.

 

Dernières actualités

Voir toutes les actualités...