Urgence Afghanistan
Les enfants en Afghanistan ont besoin de votre aide.  

Sages-femmes mobiles à Kaboul

Nous travaillons avec des sages-femmes mobiles qui se rendent dans les familles les plus vulnérables dans la région de Kaboul pour offrir des soins de santé maternelle et infantile ainsi que du soutien social. Elles contribuent également à améliorer l’accès des femmes aux services de santé publique.

En raison des conflits, de l'isolement géographique de certaines régions et de la pauvreté exacerbée par le Covid-19, les femmes afghanes ont difficilement accès aux services de santé. Ceci explique le taux élevé de mortalité durant la grossesse et lors de l'accouchement. Pour améliorer la santé de la mère et de l'enfant, prévenir et mieux traiter les complications, et éviter les pratiques d'accouchement dangereuses, Terre des hommes (Tdh) soutient les populations déplacées qui vivent dans les zones les plus défavorisées de la ville de Kaboul depuis 1996.

 

Nous sommes actuellement présents dans plus de vingt camps de déplacé·e·s et dans les communautés pauvres de Kaboul, souvent situés loin des services de santé et très rarement reliés à l’eau courante. Les jeunes enfants souffrent souvent de malnutrition et d'anémie, alors que les mères sont exposées au mariage précoce et à des grossesses répétées.

 

Accoucher sous surveillance

Nos sages-femmes professionnelles rendent visite à domicile aux femmes et aux enfants déplacé·e·s les plus vulnérables. Les femmes sont suivies tout au long de la grossesse et de l’accouchement. Les sages-femmes de Tdh les incitent à accoucher dans les centres de santé sous la supervision d'accoucheuses qualifiées. Si les femmes préfèrent accoucher à domicile pour des raisons culturelles ou par manque d'argent, les sages-femmes de Tdh les assistent et leur offrent les soins adaptés.

Une présence dans les moments importants

Les premiers jours après l'accouchement sont les moments les plus à risque pour la mère et son enfant. Les données ont montré que la plupart des décès surviennent pendant l'accouchement ou immédiatement après, principalement en raison de complications survenues pendant la grossesse. Les sages-femmes formées sont capables d’identifier les risques assez tôt et orienter les femmes vers les centres de santé si nécessaire.

Après la naissance, les mères et les bébés sont examiné·e·s et la croissance et la prise de poids du bébé sont surveillées. Lors des visites de suivi, les femmes sont informées sur les signes de danger de la période post-partum et sur les soins appropriés. Elles sont également sensibilisées à l'importance du lavage des mains et de l'hygiène domestique, aux soins à donner au nouveau-né, à l'allaitement pour prévenir la malnutrition, ainsi qu’à l’importance de se rendre dans un centre de santé pour la vaccination. Les sages-femmes de Tdh offrent aussi des soins aux enfants malades de moins de 5 ans et conseillent les mères sur les soins à domicile.

«Avant, nous ne nous faisions pas vacciner; nous n’allions pas à l'hôpital pour accoucher. Une fois, une mère est décédée pendant l'accouchement. Maintenant, cela n'arrive plus », dit Tashbibi*, une femme de 22 ans, mère de deux enfants, qui a été soutenue par Tdh.

Travailler avec les familles

Grâce aux relations étroites qu'entretiennent les sages-femmes avec les familles, elles peuvent non seulement les conseiller sur la planification familiale et la santé infantile, mais aussi organiser des séances de groupe sur la violence à l'égard des enfants et d'autres problèmes auxquels sont confrontées les mères et les jeunes femmes. Nous encourageons les femmes à porter ce message dans leur communauté. Les soins de santé sont donc associés au travail social pour créer un environnement sûr et sain dans lequel les enfants peuvent grandir en toute sécurité.

Les enfants et les membres de la famille qui sont exposé·e·s ou victimes de violence reçoivent du soutien à travers des activités psychosociales et sont suivi·e·s individuellement par nos travailleurs et travailleuses sociaux·les. Ces dernier·e·s collaborent étroitement avec les sages-femmes pour identifier les enfants et les mères à risque, répondre aux besoins de protection urgents, soutenir les victimes, fournir un soutien psychosocial et une médiation ou orienter les enfants vers des soins spécialisés si nécessaire.

«Les sages-femmes jouent un rôle déterminant dans le pays. Elles connaissent les facteurs socioculturels et le contexte épidémiologique de la santé des mères et des nourrissons, de même que les normes éthiques dont l'application est essentielle pour fournir des soins de santé adaptés. Les sages-femmes aident à promouvoir la santé et le bien-être des familles. Elles servent également de lien entre les communautés et le système de santé. En matière de santé, elles dispensent une éducation de haute qualité qui tient compte de la culture locale ; elles fournissent également des services de planification, et assurent le suivi des femmes avant et pendant la grossesse, de même qu'après la naissance de l'enfant,» explique la responsable du projet de santé.

*Nom d'emprunt