SIMSONE

A travers le projet SIMSONE de Tdh (Simulation des Soins Obstétricaux et Néonataux Essentiels), nous formons les sages-femmes et le personnel de santé dans les régions rurales en Afrique et en Asie afin d'améliorer de manière durable la qualité des soins fournis à la naissance.

 

Dans les régions pauvres et isolées, l'accès aux services de santé de base, notamment aux soins périnataux, n’est pas garanti et le manque de personnel qualifié ne permet pas d’accompagner les grossesses et les accouchements dans de bonnes conditions. La mortalité maternelle est due avant tout aux hémorragies postpartum et aux maladies hypertensives alors que la mortalité néonatale est principalement causée par la dystocie par obstacle, l'asphyxie néonatale et par des complications liées à la prématurité. Le projet SIMSONE vise à permettre la prise en charge de chacune de ces situations de manière adéquate.

Dans les milieux où l’accès à des soins de qualité est difficile, les mères et leurs bébés sont les plus vulnérables, notamment à la naissance. Tdh s'engage pour leur survie et leur bien-être. Dans cette optique, nous avons élaboré au Mali un programme de santé périnatale afin de réduire la mortalité néonatale et maternelle.

Un projet pilote couronné de succès

Notre projet pilote SIMSONE a été testé au Mali dans le district sanitaire de Macina d'octobre 2016 à octobre 2017 et se poursuit aujourd’hui. «Le Mali est l’un des pays où il est le plus dangereux d’accoucher. On y dénombre trois agents de santé qualifiés seulement pour 10'000 habitants. Les taux de mortalité néonatale et maternelle y sont parmi les plus élevés au monde. Près de 60 % des accouchements ne sont pas assistés correctement, dans certaines régions isolées, ce chiffre atteint 99%», explique Riccardo Lampariello, responsable du programme santé de Tdh. Au cours de cette période de test, les résultats se sont révélés plus qu’encourageants. Durant une année, une unité mobile SIMSONE constituée de deux sages-femmes a formé 68 professionnels dans 21 centres de santé du district.

Selon l’évaluation externe réalisée par le Swiss Tropical and Public Health Institute, le niveau de performance pratique des travailleurs de tous les centres de santé a augmenté de manière significative, passant de 37,4% à un taux encourageant de 82,8%. SIMSONE a notamment engendré des améliorations impressionnantes dans l'identification et le traitement de l'hémorragie postpartum, de l'asphyxie néonatale et des soins aux bébés de faible poids à la naissance. Ces résultats ont d’ailleurs valu à Tdh d’être récompensé par le Prix Balzan en 2018. Dotée d’un million de francs, cette prestigieuse distinction a permis l’extension du modèle de formation SIMSONE à toute la région de Ségou au Mali dès cette année.

 

Former les travailleurs de la santé pour faire la différence

La qualité des soins à la naissance dépendant fortement des compétences de la personne qui les prodigue. Il est essentiel de renforcer et de maintenir ces compétences au moyen de de formations régulières. Des formations pratiques peuvent être effectuées à l'aide de mannequins afin d’apprendre et améliorer les procédures permettant aux mères de donner naissance dans de bonnes conditions et aux nouveau-nés de s'adapter en douceur à leur nouvelle vie. Ces techniques de simulation médicale permettent de répéter et de contrôler les situations stressantes sans mettre la vie des patients en danger. Cette méthode, déjà beaucoup utilisée dans les grands centres, est maintenant mise à disposition des sages-femmes des régions périphériques grâce à Tdh.

Perspectives

Nous développons le projet dans le but de couvrir la totalité de la région sanitaire de Ségou au Mali et d'étendre l'ensemble de gestes essentiels afin d'assurer des accouchements aussi sûrs que possible pour la mère et son enfant. Nous prévoyons de nouveaux modules afin de cibler d'autres causes importantes de mortalité maternelle, telles que l'éclampsie.

SIMSONE est aussi implanté désormais dans le district de Kurigram au Bangladesh où l’objectif est de faire passer le nombre d’accouchements non accompagnés par du personnel qualifié de 42% actuellement à 98% d’ici à 2030. Pas moins de 20'000 femmes et autant d’enfants vont pouvoir bénéficier de ce projet au Bangladesh grâce à Tdh. Terre des hommes veut également développer SIMSONE au Népal.

Ce projet a été conçu pour répondre à des enjeux mondiaux et peut être reproduit dans différents pays et contextes. Il sera standardisé dans un Manuel de formation SIMSONE regroupant toutes les directives techniques, administratives, de formation et de suivi et d'évaluation.

 

Avec le soutien de

Dernières actualités

Voir toutes les actualités...