free one page site templates

Ce que nous avons réalisé pour les enfants

Rapport annuel 2017

En 2017, Terre des hommes est venue en aide à plus de trois millions d’enfants et leurs proches dans 48 pays à travers le monde. Nos projets en protection, santé et aide humanitaire ont amélioré le quotidien et l’avenir des plus démunis.


3,1 millions

d'enfants et leurs proches aidés


48

pays d'intervention


102 millions

de francs de recettes

Aide humanitaire



En 2017, pour la première fois dans l’histoire de Terre des hommes, nos équipes ont soutenu plus d’un million d’enfants et leurs proches dans des situations d’urgence et de crises humanitaires : au plus près des lignes de front en Irak et au Nigéria, au cœur des conflits oubliés comme en Ukraine, au Soudan du Sud où le conflit qui dure a entraîné la malnutrition, sur la route de l’exil et dans les camps de réfugiés, parmi les millions de Syriens, Rohingyas ou Somaliens qui ont tenté d’échapper aux violences.


Bangladesh : sauver les enfants rohingyas à Cox’s Bazar

Fin août 2017, une nouvelle vague de violence à l’encontre de la minorité rohingya a éclaté dans l’Etat de Rakhine, au Myanmar. Ces exactions ont poussé plus de 600'000 personnes à traverser la frontière pour se réfugier au Bangladesh, dans la région de Cox’s Bazar, rejoignant ainsi 220'000 autres familles réfugiées déjà installées. Dans le camp, notre staff a ouvert plusieurs centres de nutrition supervisés par un médecin pour soigner les enfants souffrant de malnutrition.

Soudan du Sud : l’agriculture urbaine pour survivre au siège

A Yei, au Soudan du Sud, la malnutrition n’est pas le fait de l’aridité ou de mauvaises récoltes, mais de la guerre civile qui embrase le pays depuis 2013. Plus de 200’000 personnes, dont 15% d’enfants y étaient en état de malnutrition aiguë en 2017. Ce conflit a plongé le plus jeune Etat du monde dans une grave crise alimentaire. Retrouvez notre intervention en photos.

Grèce: un FabLab pour stimuler la créativité des jeunes réfugiés

Migration



En 2017, les activités de Tdh ont permis de soutenir plus de 130’000 enfants touchés par la migration dans 16 pays. Nous avons renseigné les enfants et leurs familles avant leur départ pour prévenir les migrations précoces et dangereuses. Nous les avons aussi protégés en déplacement et dans les camps de réfugiés. Dans les pays de destination, Tdh a contribué à l’intégration de jeunes en leur fournissant des conseils juridiques et l’accès à des établissements d’enseignement et de formation.


Les enfants migrants en Afrique de l’Ouest

En Afrique de l’Ouest, 80% des mouvements migratoires d’enfants et de jeunes sont liés à la pauvreté, à l’insécurité ou à des facteurs culturels. Ces enfants migrent vers les villes ou des lieux de production, comme des mines d’or ou des plantations de cacao.

La migration expose les enfants aux risques d’exploitation, de sévices et de traite. Notre objectif est de réduire la vulnérabilité des enfants migrants entre leur point de départ et leur destination et de leur permettre d’avoir accès à l’éducation ou d’obtenir un travail.

Mobirise

Protection des enfants réfugiés syriens

Plus de cinq millions de réfugiés syriens ont fui dans les pays voisins de la Syrie. La moitié d’entre eux sont des enfants. Souvent déscolarisés à cause de l’extrême précarité dans laquelle vivent leurs familles, ces enfants sont les premières victimes de la violence, de l’exploitation et du mariage précoce.

En Jordanie, au Liban et en Egypte, nous avons protégé 90'000 enfants réfugiés et issus des communautés hôtes contre ces risques au moyen d'activités psychosociales, sportives et éducatives. Nous avons pris en charge de manière individuelle 11'000 enfants particulièrement en détresse et avons renforcé les capacités de 4100 experts, bénévoles et membres de la communauté pour venir en aide aux enfants réfugiés.

Exploitation



En 2017, dans le cadre de cinq projets menés en Afrique, en Asie, en Europe et au Moyen-Orient, Tdh a amélioré la situation de 18’000 enfants à risque ou victimes d’exploitation par le travail. L’une de nos priorités consiste à défendre et à protéger les droits des enfants en réduisant leur travail dans les chaînes de valeur. À cette fin, Tdh s’engage avec des entreprises multinationales à l’élaboration d’un cadre innovant et protecteur visant à combattre l’exploitation des enfants. En devenant membre du Réseau Suisse du Pacte mondial (GCNS) et de la Better Cotton Initiative (BCI) en 2017, Tdh avance vers ce nouvel objectif. 


Justice juvénile



Avec des projets dans 22 pays et 13 publications, Tdh reste le leader mondial en matière de promotion de la justice juvénile restauratrice. Nous avons investi dans la prévention de la violence et suivi des jeunes en conflit avec la loi pour garantir l’accès à la justice et une réintégration dans la société à plus de 80’000 enfants. Nous avons travaillé avec des professionnels de la justice formelle et informelle en vue de promouvoir les droits des enfants.


La justice juvénile en Amérique latine

Santé mère-enfant

440'000

femmes et proches ont été sensibilisés ou ont bénéficié de soins à l'accouchement

31'000

enfants et leurs proches ont eu accès à l’eau potable

60'000

enfants traités contre la malnutrition

IeDA : un million d’enfants consultés

Le million d’enfants consultés grâce à IeDA (Integrated e-Diagnostic Approach) par le personnel médical au Burkina Faso a été atteint en 2017. Cette application aide à mieux diagnostiquer les enfants à travers le protocole clinique de l’OMS en enregistrant leurs données sur une tablette numérique. En 2017, elle était utilisée dans 30% des centres de santé du pays (620 centres au total) et a permis une amélioration significative de la qualité du diagnostic. Le Mali utilise également l’application dans 40 centres médicaux depuis 2017. 

Le numérique peut sauver des vies

Des sages-femmes itinérantes à Kaboul

Les taux de mortalité infantile et maternelle en Afghanistan sont parmi les plus élevés du monde. Selon les estimations de l’ONU, environ huit enfants sur 1000 et douze mères sur 1000 perdent la vie à l’accouchement.

Pour répondre à leurs besoins dans ce contexte particulier, nous avons développé une approche itinérante du travail des sages-femmes qui effectuent des visites à domicile dans les zones en périphérie de Kaboul. En 2017, ce projet a permis à 230 mères d’accoucher à domicile avec l’aide d’une sage-femme de Tdh.

Soins spécialisés



Le programme des soins spécialisés de Terre des hommes a récolté de nombreuses victoires en 2017 sur le front des cardiopathies. 240 enfants ont été opérés avec succès en Europe. Trois équipes médicales suisses – en collaboration avec Tdh – se déplacent chaque année pour opérer dans des hôpitaux d’Afrique de l’Ouest. En 2017, 150 enfants ont été ainsi opérés sur place et 1200 ont reçu une consultation spécialisée. A terme, davantage d’enfants pourront être soignés dans leur pays grâce à un réseau de médecins engagés et à une stratégie efficace de transfert de compétences. 


Mobirise

« Quand je serai grande, je deviendrai docteur et je reviendrai à la Maison de Massongex. J’ai été sauvée par quelqu’un, moi aussi maintenant je veux sauver quelqu’un. »

Fatimatou, 10 ans, transférée du Bénin pour une opération du cœur

Promotion des droits de l'enfant



En Suisse, la détention administrative des enfants migrants reste une réalité, ce qui est contraire à l’intérêt supérieur de l’enfant. Terre des hommes œuvre pour le respect de leurs droits à travers un travail de plaidoyer auprès des autorités fédérales et cantonales, des professionnels et experts ainsi que de la société civile. Nous participons activement au travail des alliances et réseaux suisses afin de faire changer la perception de la migration, non pas comme un défi pour la sécurité nationale mais comme une opportunité culturelle et économique pour notre pays, et de rappeler que les enfants migrants sont avant tout des enfants.


Education et développement durable

Les droits de l’enfant, le développement durable et la solidarité sont au cœur du nouveau programme Terre des Hommes Education destiné aux écoliers en Suisse. La phase pilote a été mise en œuvre en 2017 dans les cantons de Berne, Fribourg, Genève, Vaud et Valais et le programme sera bientôt étendu à d’autres cantons pour l’année scolaire 2018-2019.

MERCI à nos généreux donateurs en Suisse et à l’étranger, à nos partenaires et bailleurs institutionnels, aux agences onusiennes, aux cantons, communes et organisations locales, ainsi qu’aux fondations et entreprises qui nous ont soutenus.

© Copyright 2018 Terre des hommes - Tous droits réservés