Urgence Rohingyas
Plus de 360'000 enfants victimes de violence ont trouvé refuge au Bangladesh. Ils ont besoin d’une aide immédiate.
08.11.2011 - Actualité

Action de sensibilisation

Dans la nuit et la brume à Lausanne, Berne ou Zurich, des équipes de Terre des hommes ont sprayé le bitume, en faveur de filles et garçons livrés à la rue. Des lieux passants du centre-ville laissent aujourd’hui l’empreinte de messages qui attirent l’attention sur le sort de millions d’enfants sans logis, exposés aux violences et à l’exploitation. L’action s’inscrit dans la campagne que conduit la première oeuvre d’entraide suisse d’aide à l’enfance, par voie d’affiches et auprès des ménages du pays. A Zurich et Berne, dix-huit volontaires de Terre des hommes ont été arrêtés. Neuf personnes sont restées en cellule d’isolement durant six heures et intégralement fouillées à Zurich.

L’objectif de l’opération militante n’est pas de laisser persister des dommages ou de perturber l’ordre public. Il s’agit bien de rappeler la situation d’enfants qui n’ont pas où dormir et qui risquent des abus, la traite ou l’exploitation. “Défendez cette place. C’est votre seul lit pour la nuit.” ou encore: “Conservez ce journal précieusement. C’est votre seul matelas. Une réalité pour des millions d’enfants exploités. Vous pouvez aider: www.tdh.ch”. Terre des hommes épaule aujourd’hui quelque 1,4 million d’enfants et proches dans plus de trente pays. Provoquante, l’action est restée très civile: l’espace public a été délibérément choisi (rues, places, à côté de bancs ou d’abris bus, etc.), et le terrain privé évité. En terme de protection du patrimoine, le spray ne dégrade pas l’environnement, devrait disparaître lors des pluies prochaines ou se nettoie aisément.

Renseignements: Alexandra Burgdorf, responsable de campagne, tél. 079 332 30 45 ou Pierre Zwahlen, porte-parole, 079 615 44 33.

Images de l’action nocturne: Des photos sont à disposition sur le site www.tdh.ch en libre usage rédactionnel.

Pour les dernières nouvelles, nous vous invitons à lire cet article de 24heures

Retour aux Actualités