14.01.2014 - Actualité

Un concept innovant pour combattre la mortalité infantile au Burkina Faso

Ce mercredi 15 janvier 2014 voit le lancement officiel d’un projet audacieux mis en place par Terre des hommes (Tdh) et le Ministère de la Santé du Burkina Faso. Le IeDA (Integrated e-Diagnostic Approach) va améliorer le système de santé du pays, en informatisant les données des centres de soins pour les enfants de moins de cinq ans.

L’objectif de cette approche innovante est de réduire la mortalité infantile au Burkina Faso. Dans ce pays parmi les plus pauvres, un enfant sur huit n’atteint pas l’âge de cinq ans, principalement à cause de pathologies bénignes mal diagnostiquées.

IeDA, la continuation d’un projet pilote prometteur

Dès 2011, Tdh a commencé à équiper quelques centres de santé à Tougan et Séguénéga d’un Registre électronique des consultations (REC), un logiciel permettant aux infirmiers de poser des diagnostics et de prescrire des traitements adéquats. Grâce au soutien de l’Office Humanitaire des Communautés Européennes (ECHO) et de l’UNICEF, cette première version du REC a depuis été améliorée et étendue à des centaines de centres de santé, obtenant des résultats positifs et enregistrant déjà 300 000 consultations.

Au travers des moyens mis à disposition par la Bill & Melinda Gates Foundation, Tdh passe maintenant à la vitesse supérieure en déployant le logiciel dans 400 centres de santé en milieu rural. Transféré sur des tablettes électroniques de dernière génération et connecté au réseau de téléphonie mobile, le REC permettra aux infirmiers d’être reliés, quasiment en temps réel, à l’hôpital de leur district et à ses équipes cadres. Les hôpitaux de référence bénéficieront d’une mine d’informations inédite basée sur des dossiers électroniques de patients et d’outils d’analyse performants permettant d’identifier facilement, pour chaque centre de santé, les tendances épidémiologiques, les anomalies et les difficultés. « Le REC 2.0 pourrait révolutionner la supervision des centres de santé par les équipes cadres du district en le rendant plus efficace, » assure David Kerespars, délégué Tdh au Burkina Faso.

Soutenue par les meilleurs experts mondiaux de santé materno-infantile et de télémédecine

Soutenue par les meilleurs experts mondiaux de santé materno-infantile et de télémédecine, Tdh assure le lead pour le déploiement du concept IeDA. La London School of Hygiene and Tropical Medecine et son partenaire burkinabé le Centre Muraz, vont rallier leurs chercheurs afin d’évaluer les résultats du projet IeDA. La University Research Company du Wisconsin (USA) apportera son expertise en matière de gestion de la qualité. Enfin, l’entreprise sociale américaine, Dimagi, leader des technologies de médecine mobile en Afrique, sera en charge de développer la version 2.0 du REC. En Suisse, le canton de Zurich apporte également son soutien au projet.

« Nous avons réunis tous les meilleurs éléments parce que nous avons à cœur de montrer qu’avec des moyens technologiques relativement simples, il est possible de révolutionner la qualité des soins médicaux offerts aux enfants ; et ce non seulement dans les 400 centres de santé visés par le projet mais également sur le long terme et à travers tout le pays, » affirme Thierry Agagliate, un des fondateurs du projet.

Terre des hommes provoque un changement positif dans la vie quotidienne de plus de deux millions d’enfants et de proches chaque année. Apprenez-en plus sur nos projets au Burkina Faso.