Urgence Rohingyas
850'000 Rohingyas réfugiés au Bangladesh affrontent la mousson sous des abris de fortune Plus d'info
09.05.2018 - Actualité

Un voyage vers la vie sous l’œil des journalistes

Dans le cadre du programme des soins spécialisés de Terre des hommes, plus de 200 enfants sont opérés en Suisse chaque année. Retour sur un voyage vers la vie pas comme les autres : celui de Fatimatou, dix ans, s’est déroulé sous l’œil attentif des journalistes.

L’envie de suivre le parcours d’un enfant de la maison de convalescence de Terre des hommes Valais chatouillait Chantal Dervey depuis un moment. Photographe à la rédaction d’Aigle du journal 24 heures, elle passe souvent à proximité de la maison de Massongex. Elle s’interroge sur le parcours de vie des enfants qu’elle voit jouer sous le couvert. Qui sont leurs familles? Comment vivent-elles l’absence de leur enfant?

Sur les traces de Fatimatou

Chantal en parle à sa collègue Flavienne Wahli Di Matteo. Ensemble, elles motivent la rédaction en chef du journal : elles réaliseront un grand reportage sur le parcours d’un enfant souffrant de cardiopathie. Peu avant l’été, Carlos Royo, le médecin du programme de soins spécialisés de Terre des hommes, découvre sur son bureau une demande en provenance du Bénin. Fatimatou a dix ans et vit à Cotonou avec sa maman et sa petite sœur. Cela fait une année que la famille se prépare à une intervention en Suisse.

A la délégation de Cotonou, chacun se mobilise pour livrer aux reporters les étapes essentielles du transfert d’un enfant  à son opération en Suisse. L’approche est très professionnelle. Sur place, les journalistes rencontrent tous les intervenants du projet. Et bien sûr Fatimatou! L’enfant est soucieuse et impatiente. La présence des journalistes ajoute une pointe d’excitation à l’aventure.

Flocons et duvet

Fatimatou redoute le froid. Elle imagine les montagnes, la neige. Elle découvre avec délice le confort des duvets. Les journalistes la suivront durant deux mois, de son hospitalisation au CHUV par le professeur René Prêtre – chirurgien cardiaque et membre de notre Conseil de fondation – à son retour au pays. Elles en feront un reportage magnifique, égrainé sur quatre éditions. Fatimatou, elle, retiendra chaque seconde de ce voyage. «Je suis contente d’être une enfant de Terre des hommes. Pour moi, c’est un sentiment de joie. Quand je serai grande, je deviendrai docteur et je reviendrai à la Maison de Massongex. J’ai été sauvée par quelqu’un, moi aussi maintenant je veux sauver quelqu’un.»

 

Le reportage de 24heures est à découvrir ici.

 

Crédit photo: © 24heures