COVID-19
La pandémie menace les familles vulnérables.
22.04.2020 - Communiqués de presse

Covid-19 : la détresse des enfants

Terre des hommes fait face à une situation inédite dans ses zones d’intervention : difficultés d’approvisionnement, accès restreint aux populations, incertitude quant au soutien des bailleurs. L’organisation d’aide à l’enfance s’inquiète des conséquences du Covid-19 sur les enfants déjà vulnérables. Les risques de rupture scolaire et d’exploitation sont préoccupants. L’ONG insiste sur la nécessité de renforcer les mesures de protection de l’enfance dans la réponse à la pandémie.

Alors que la Suisse observe un fléchissement de la courbe des décès liés au coronavirus, la pandémie progresse de façon alarmante ailleurs. Les foyers épidémiques se déploient à une vitesse fulgurante dans des régions surpeuplées, fragilisées sur le plan sanitaire et compliquent un travail humanitaire déjà difficile. L’accès au matériel de protection de base reste extrêmement compliqué. La situation est tendue dans tous les pays d’intervention.

Nous observons déjà les conséquences dramatiques de la pandémie sur les enfants. Plus de 1,5 milliard* d’entre eux est affecté par la fermeture de leur école. Deux tiers des pays ont mis en place des plateformes d’apprentissage à distance. Exclus de la digitalisation, un tiers des enfants dans le monde risquent le décrochage scolaire à l’issue du confinement. Les mesures barrières creusent les inégalités et renforcent les risques d’exclusion. Rupture scolaire, violence domestique, malnutrition : les effets du confinement affectent les enfants sur tous les plans.

« Nous ne sommes pas tous égaux face au coronavirus. Dans un contexte déjà fragile, où 386 millions* d’enfants vivent sous le seuil de pauvreté, les risques de séparation suite aux décès Covid-19 et la violence de l’environnement dans lequel ils vivent entament la capacité de résilience des enfants. Il en résulte une grande détresse », constate Maria Bray, spécialiste en protection de l’enfance chez Terre des hommes (Tdh).

Source d’exclusion sociale et d’insécurité alimentaire, le coronavirus accélère les processus d’exploitation, y compris sexuelle, la maltraitance, le mariage précoce et les violences faites aux filles. Les enfants retenus dans des camps surpeuplés ou en détention sont particulièrement exposés. Leur stigmatisation renforce leur souffrance psychologique et leur stress. Tdh est parvenue à obtenir des mesures de liberté provisoire et d’acquittement pour 410 enfants détenus, suite à son intervention auprès des instances judiciaires.

Aujourd’hui, l’ONG suisse adapte ses moyens d’intervention et renforce les actions de prévention auprès des communautés à risque. Le soutien psychosocial des enfants reste un pilier de son action. L’organisation fait pression auprès des États pour une meilleure prise en compte des droits de l’enfant dans la réponse à la pandémie; pour un accès équitable à l’information, aux mesures de protection, aux soins et à l’éducation. Tdh encourage les bailleurs à s’engager davantage pour sauver des vies et renforcer le travail de terrain auprès des enfants durement affectés par les conséquences du Covid-19.

*source : Nations Unies.

 

Crédit photo: ©Tdh/Anastasiia Dereko

Tags associés
Protection de l'enfance Santé de l'enfant Les enfants dans les crises humanitaires Moyen-Orient et Afrique du Nord Afghanistan Egypte Irak Jordanie Jordanie Liban Pakistan Palestine Afrique Afrique du Sud Algérie Angola Bénin Botswana Burkina Faso Burundi Cameroun Canaries Cap-Vert Congo Côte d'Ivoire Djibouti Erythrée Ethiopie Gabon Gambie Ghana Guinée Guinée équatoriale Guinée-Bissau Kenya Lesotho Libéria Libye Madagascar Madère Malawi Mali Maroc Maurice Mauritanie Mozambique Namibie Niger Nigeria Ouganda République Centrafricaine République Comorienne Rwanda Sahara occidental Saint Hélène Sao Tomé-et-Principe Sénégal Seychelles Sierra Leone Somalie Sudan Soudan du Sud Swaziland Tanzanie Tchad Togo Tunisie Zambie Zimbabwe Europe Açores Albanie Allemagne Andorre Autriche Belgique Biélorussie Bosnie-Herzégovine Bulgarie Chypre Croatie Danemark Espagne Estonie Finlande France Gibraltar Grande Bretagne Grèce Hongrie Ile Feroe Irlande Islande Italie Jersey Kosovo Lettonie Liechtenstein Lituanie Luxembourg Macédoine Malte Moldavie Monaco Montserrat Norvège Pays-Bas Pologne Portugal République Tchèque Roumanie Russie Saint Marin Serbie Slovaquie Slovénie Suède Suisse Tibet Ukraine Vatican Asie Arabie Saoudite Arménie Azerbaïdjan Bahreïn Bangladesh Bhoutan Brunei Darussalam Cambodge Chine Corée du Nord Corée du Sud Emirats Arabes Unis Géorgie Hong Kong Inde Indonésie Iran Iraq Israël Japon Kazakhstan Kirghizistan Koweït Laos Macao Malaisie Maldives Mongolie Myanmar Népal Oman Ouzbékistan Philippines Qatar Singapour Sri Lanka Syrie Syrie Tadjikistan Taiwan Thaïlande Timor-oriental Turkménistan Turquie Viêt-Nam Yémen Amérique latine Anguilla Antigua-et-Barbuda Antilles neerlandaises Argentine Aruba Bahamas Barbade Belize Bermudes Bolivie Brésil Canada Chili Colombie Costa Rica Cuba Dominique Equateur Etats-Unis Grenade Groënland Guatemala Guyana Guyane Haïti Hawaii Honduras Jamaïque Marshall Mexique Nicaragua Panama Paraguay Pérou Porto Rico République Dominicaine Salvador Suriname Trinité-et-Tobago Uruguay Vénézuela Océanie Australie Fidji Guam Kiribati Micronésie Nauru Niue Nouvelle-Calédonie Nouvelle-Zélande Papouasie - Nouvelle Guinée Polynésie Française Polynésie Franįaise Samoa Américaines Samoa occidentales Tonga Tuvalu Vanuatu Baléares
Retour à l'Espace média