COVID-19
La pandémie menace les familles vulnérables.

Egypte

Des centaines de milliers de réfugié·e·s et de demandeurs d’asile vivent en Egypte, souvent dans des conditions précaires. Les enfants souffrent des conséquences du déplacement forcé: travail, mariage précoce, violence ou encore décrochage scolaire. Terre des hommes (Tdh) leur apporte un soutien psychosocial et une protection. Nous soutenons les jeunes en contact avec la loi. Nous formons des acteurs de la justice formelle et traditionnelle et sensibilisons les services de protection à la situation particulière de ces jeunes.

Ce que nous faisons

Protection de l’enfance

Nous ciblons les garçons et les filles qui risquent la déscolarisation. Avec l’aide d’écoles communautaires implantées dans 40 régions, nous mettons en place des espaces d’apprentissage accessibles, accueillants et adaptés aux besoins des enfants et des parents. Nous luttons contre la violence et les abus disciplinaires dans les écoles par le biais de sessions de sensibilisation et de renforcement des capacités des acteurs du système éducatif, des parents et des membres de la communauté. L’objectif est de mettre en place des mécanismes de protection de l’enfance efficaces dans les écoles.

Enfants et jeunes en migration

Tdh renforce la protection et le bien-être psychosocial des enfants réfugié·e·s et migrant·e·s, des jeunes et de leurs familles, ainsi que des communautés d’accueil vulnérables. Nous travaillons sur la santé mentale, proposons du soutien psychosocial, ainsi que des séances de sensibilisation communautaire sur l’éducation positive, la prévention et la réponse à la violence dans les écoles. Nous aidons également les jeunes à développer leurs compétences à travers le sport et l’art. En travaillant en étroite collaboration avec les communautés, les familles, les jeunes et les enfants, Tdh permet de renforcer la cohésion sociale entre des communautés de réfugié·e·s et les membres des communautés d’accueil.

Accès à la justice

Tdh renforce les systèmes formel et informel de justice pour enfants au niveau national, et accompagne la transition d’une approche punitive à une approche réparatrice axée sur l’enfant, dans le respect de son intérêt supérieur. Nous renforçons les capacités et la collaboration entre les acteurs de la justice pour mineur·e·s comme les travailleurs et travailleuses sociaux·les, les procureur·e·s, les juges et les agent·e·s de police, ainsi que les acteurs de la justice coutumière et les médiateurs et médiatrices. Nous travaillons sur les alternatives à la détention en développant des processus de réconciliation et de déjudiciarisation pour les enfants en contact avec la loi, et leur offrons des espaces pour exprimer leurs opinions.
 

 

Au lieu d’aller à l’école, Islam sculptait des meubles en bois pendant près de 10 heures par jour. Pour qu’il puisse apprendre à lire et à écrire, nous l’avons aidé à retourner à l’école. Aujourd’hui, il nourrit de grands rêves pour son avenir.

Islam, ancien sculpteur de meubles à Damiette

Lire la suite...

Terre des hommes en Egypte

Nombre de bénéficiaires en 2019

 

279'814 personnes

Employés expatriés / nationaux

 

3 / 144

Budget 2020

 

CHF 4'668'192.-

 

 

 

Lieux d'intervention

Avec le soutien de

Historique

1983
Début de la mission de Terre des hommes en Egypte avec un programme pour les enfants handicapé·e·s par la poliomyélite.
2000
Avec la disparition de la maladie, le projet vise plus généralement la santé infantile et le suivi médical durant la grossesse.
2004
Début d’un projet sanitaire et d’hygiène à Sohag pour près de 100’000 personnes.
2011
Ouverture d’un projet d’aide pour les familles réfugiées syriennes.
2012
Lancement d’un projet en justice juvénile.
2014
Début du projet contre la violence envers les enfants.

Dernières actualités

Voir toutes les actualités...

En savoir plus...

Ce que nous avons réalisé pour les enfants: Rapport annuel 2019
Courage n°62 - Egypte: Quand le football offre un avenir aux enfants réfugiés
Politique thématique 2014 - Justice Juvénile Restauratrice
Egypte : Accès à la justice pour les enfants à Assiout

En savoir plus...