COVID-19
La pandémie menace les familles vulnérables.

Terre des hommes fête son 60ème anniversaire

60 ans au cœur de l’enfance

60 ans au cœur de l’enfance

« Tant qu’un enfant sera exposé sans secours à sa faim, son mal, son abandon, sa misère ou sa peine, où qu’il soit, le mouvement Terre des hommes, crée à cette fin, se vouera à son sauvetage immédiat et aussi total que possible. » Edmond Kaiser, extrait de la charte fondatrice, 1960.

Sensibilisé par l’épouvantable situation des enfants réfugiés dans les camps durant la guerre d’Algérie en 1960, Edmond Kaiser fonde Terre des hommes à Lausanne, le 22 juillet de la même année.

60 ans après sa création, la mission de la Fondation reste inchangée. Dans un contexte mondial instable, nous adaptons sans cesse nos méthodes de travail, et nous nous engageons avec la même ardeur pour la protection des enfants et la défense de leurs droits à travers le monde.

 

La protection de l’enfance, notre ADN

Lorsqu’Edmond Kaiser organise l’arrivée en Suisse du premier convoi d’enfants en provenance d’Algérie, en février 1961, il est animé à la fois par un sentiment d’injustice et un besoin de protéger et soigner ces enfants victimes de la guerre. Soixante ans plus tard, c’est ce même élan qui fédère aujourd’hui nos 1700 collaboratrices et collaborateurs. En Suisse et sur le terrain, ils et elles se mobilisent autour d’une mission essentielle : l’amélioration du bien-être et des conditions de vie des enfants les plus fragiles.

Les enfants sont les premières victimes des conflits et des catastrophes naturelles. Ils doivent pouvoir trouver refuge et sécurité auprès des adultes, et indirectement auprès d’organisations d’entraide comme la nôtre. Face aux divers traumatismes qu’ils vivent, ils ont besoin de l’attention bienveillante des grandes personnes et d’affection, mais également de professionnel·le·s qui les prennent en charge sur le plan psychologique. Parfois pris au piège dans des situations dangereuses ou à risque, ils ont simplement besoin que quelqu’un leur tende la main pour qu'ils s'en sortent.

En 60 ans, nos programmes se sont spécialisés et étendus à des domaines nouveaux comme la justice pour mineurs et la santé digitale. De la protection à la santé en passant par les crises humanitaires, nous soutenons aujourd’hui plus de quatre millions d’enfants et membres de leur communauté.

 

Protection de l'enfance

Découvrir plus

Santé de l'enfant

Découvrir plus

Crises humanitaires

Découvrir plus

Des crises chroniques dans un environnement instable

Depuis plusieurs années déjà, l’aide humanitaire se complexifie, notamment dans les zones de conflit. Les crises humanitaires sont plus intenses et durent plus longtemps et touchent davantage les civils. Nos équipes sur le terrain sont confrontées à des défis comme l’apparition de nouveaux groupes armés, des violations systématiques du droit international et des difficultés d’accès aux populations affectées.

De multiples facteurs entrent en jeu. Dans certains pays comme le Mali ou le Burkina Faso, familles et enfants – souvent séparés ou non accompagnés – fuient  la violence des combats et la menace des groupes terroristes, quittent une situation économique sans opportunité d’emploi et laissent derrière eux des terres qui ne peuvent plus être cultivées, en raison de conflits ou de sécheresse extrême.

Pour pouvoir venir en aide à ces personnes, nous inscrivons notre action dans la durée, et non seulement dans l’urgence. Nous renouvelons sans cesse notre approche et adaptons nos activités en fonction des contextes et de leur évolution.

Nous rendons les familles et les communautés actrices de leur destin, et impliquons les enfants dans nos programmes. Enfin, nous renforçons les systèmes de protection de l’enfance en collaborant étroitement avec les autorités et acteurs locaux.

 

Et demain ?

Face aux défis actuels et à venir, nous nous appuyons de plus en plus sur le développement des nouvelles technologies. L’ère du digital nous offre des outils innovants. L'accès internet et les réseaux sociaux nous permettent par exemple d’accompagner les enfants et les jeunes dans leur parcours migratoire en les informant des risques sur la route et dans leurs lieux de destination, ou encore en leur proposant un service bancaire en ligne. L’intelligence artificielle ouvre quant à elle un champ extraordinaire d’opportunités, en particulier dans le domaine de la santé.

Rejoignez notre campagne « Fonds pour l’enfance »

Dans une interview accordée à la RTS le 13 février 1968 à son retour du Viêtnam, Edmond Kaiser déclarait : « […] nous n’aurions plus le droit de porter ce nom d’homme et de responsable que nous avons si nous entrions dans le rang des complices qui sachant cette douleur infinie se décident délibérément à ne rien faire. »

Alors qu’un nombre croissant d'enfants vivent aujourd’hui dans de meilleures conditions, plusieurs millions d’entre eux ont encore besoin de soutien et de protection. A l’occasion de notre 60ème anniversaire, nous avons lancé une campagne sur MyTdh, notre plateforme de collecte en ligne. L'objectif est de récolter 60'000 francs en un an. Ensemble nous pouvons y arriver, grâce à votre générosité et votre fidèle engagement !

Participez dès maintenant à notre campagne « Fonds pour l’enfance » en mobilisant votre réseau et soutenez nos programmes en faveur des enfants dans le monde. Merci du fond du cœur !

 

 

Source photos : originaux conservés aux Archives cantonales vaudoises, Fonds ACV PP 1053, Fondation Terre des hommes.

 

 

Dernières actualités

Voir toutes les actualités...