Urgence Rohingyas
Plus de 360'000 enfants victimes de violence ont trouvé refuge au Bangladesh. Ils ont besoin d’une aide immédiate.

Bénin

Les conditions de vie difficiles poussent les jeunes à migrer. Pendant leur parcours, ils sont confrontés à des risques comme l’exploitation ou la violence. En collaboration avec les communautés et les acteurs clés, nos spécialistes locaux offrent une protection à ces enfants. Nous travaillons avec des familles d’accueil, accompagnons et soutenons individuellement les enfants et augmentons leur capacité d’autoprotection.

Ce que nous faisons

Enfants migrants

Grâce à un réseau régional en Afrique de l’Ouest, nos travailleurs sociaux accompagnent les enfants qui quittent leur ville d’origine pour travailler et les protègent des risques d’exploitation. Pour ce faire, avant le départ d’un enfant, ils l’informent sur les lieux d’accueil où il pourra s’arrêter. Il y sera écouté, logé, nourri, soigné et protégé. Il y trouvera également de l’information et pourra immédiatement être aidé s’il est victime de violences.

Protection de l’enfance

Les enfants faisant face à des risques d’exploitation, d’abandon ou de maltraitance sont accompagnés pour retourner à l’école ou commencer une formation professionnelle. Nous leur offrons la possibilité d’être accueillis dans une famille ou de participer à des activités psychosociales. Les communautés sont informées sur la situation de ces enfants afin qu’elles puissent leur venir en aide. Nous menons aussi un travail de plaidoyer auprès des autorités. Élaboré avec le soutien de Tdh, un nouveau Code de l’enfant renforçant la protection des enfants a été promulgué par le gouvernement du Bénin.

Soins spécialisés

Dans le cadre de notre programme de soins spécialisés, nous organisons des missions chirurgicales avec les hôpitaux suisses afin d’offrir des consultations et des soins chirurgicaux aux enfants de familles pauvres au Bénin. Les médecins locaux apprennent de nouvelles techniques et les sages-femmes sont formées à accompagner les enfants. Tdh prend aussi en charge le transfert vers l’Europe des enfants qui ne peuvent être opérés sur place. L’ouverture d’un bloc de chirurgie pédiatrique en 2015 a permis de diminuer le nombre de transferts d’enfants au profit de soins spécialisés sur place.

Landry, jeune Béninois, travaillait dans les carrières de pierre du Nigéria jusqu'à son arrestation par des agents de l'immigration. Ils l'ont immédiatement confié à l'équipe de Terre des hommes présente à Abeokuta.

Landry, Ancien travailleur dans les carrières de gravier

Lire la suite...

Terre des hommes au Bénin

Nombre de bénéficiaires en 2016

 

154'510 personnes

Employés expatriés / nationaux

 

1 / 26

Budget 2017

 

CHF 512'000.-
 

Lieux d'intervention

Avec le soutien de

Historique

1974
Début de l’intervention de Terre des hommes au Bénin.
1990
Création d’un centre d’accueil temporaire pour les enfants victimes d’exploitation, de trafic et de maltraitance.
2000
Ouverture d’une unité à l’hôpital départemental qui soigne des enfants prématurés, malnutris ou malades.
2009
Lancement d’un projet transfrontalier de lutte contre l’exploitation des enfants au Bénin et au Nigéria.
2015
Inauguration d’un nouveau bloc de chirurgie pédiatrique.

Dernières actualités

Voir toutes les actualités...

En savoir plus...

Ce que nous avons réalisé pour les enfants: Rapport annuel 2016
Politique thématique - Santé materno-infantile
Courage n° 50 - Voyage vers la vie
Programme des soins spécialisés - Rapport annuel 2016

En savoir plus...