Burkina Faso

Nous améliorons la santé et la nutrition des enfants et des mères, grâce aux nouvelles technologies notamment. Les jeunes sont protégés contre la violence et soutenus lorsqu’ils se retrouvent en contact avec la justice.

La situation au Burkina Faso

Dans ce pays parmi les plus pauvres du monde, de nombreux enfants sont exploités. Les nouveau-nés et leur mère sont confrontés aux risques de maladies et de malnutrition, aggravés par la faiblesse du système de santé. En conséquence, la mortalité infantile est extrêmement élevée. Privés d’une éducation suffisante, beaucoup de jeunes sont poussés à la délinquance.

Ce que nous faisons

Santé mère-enfant

Dans les centres de santé, les consultations sont gratuites pour les moins de cinq ans. Un logiciel novateur installé sur des tablettes électroniques permet aux infirmiers de poser un diagnostic et de prescrire le traitement adéquat. Nos experts en santé accompagnent les femmes pendant l’accouchement et proposent des visites médicales à domicile. Des formations pour les parents les informent sur la malnutrition et améliorent la croissance des nouveau-nés. 92% des enfants souffrant de malnutrition ont été guéris en 2014 dans les districts dans lesquels nous travaillons.

Protection de l'enfance

En partenariat avec des associations locales et internationales, nous protégeons les enfants contre la violence, grâce notamment à des formations dispensées aux professionnels. Notre équipe locale identifie les enfants victimes de violences et leur offre un accompagnement, en collaboration avec les autorités locales et les communautés. En 2014, 240 filles et garçons ont été pris en charge individuellement. En parallèle, nous aidons les familles pauvres à produire de la nourriture et les soutenons financièrement pour améliorer leurs conditions de vie.

Justice juvénile

Nous développons des mesures pour remplacer la prison afin que les droits fondamentaux des jeunes en conflit avec la loi soient respectés. Ils sont encouragés à suivre une formation professionnelle ou à réintégrer l’école. Notre équipe locale apporte nourriture, soins, habillement et produits d’hygiène aux jeunes incarcérés dans des conditions précaires. 301 professionnels de la justice, gardiens de prison, travailleurs sociaux et familles d’accueil ont été formés en 2014 à l’application d’une justice restauratrice. Celle-ci vise la réinsertion sociale au lieu de la répression.
 

"Comme la plupart des enfants de son village, Didi a travaillé sur des sites d’orpaillage durant plusieurs années. En plus de la fatigue extrême, la poussière et les produits toxiques, les accidents représentaient des risques énormes pour un enfant."

Didi, entrepreneur et ancien travailleur dans les mines

Lire la suite...

Dernières actualités

Voir toutes les actualités...

Terre des hommes au Burkina Faso

Nombre de bénéficiaires en 2014

635’011 personnes

Employés expatriés / nationaux

5 / 95

Budget 2016

CHF 4'595’389.-

Lieux d'intervention

Bobo Dioulasso, Dédougou, Dori, Ouagadougou, Ouahigouya, Solenzo, Séguénéga, Titao, Toma, Tougan, Yako

Partenaires locaux

Ministères de l’Action sociale, de la Santé et de la Justice

Lieux d'intervention

Avec le soutien de

Historique

1987
Suite à la famine, Terre des hommes débute son intervention au Burkina Faso par un projet de nutrition et de santé mère-enfant.
1996
Lancement d’un projet pour les filles non scolarisées et les familles défavorisées.
2000
Activités de lutte contre la malnutrition dans les unités de soins pédiatriques de deux hôpitaux.
2002
Début des projets de lutte contre l’exploitation au travail et le trafic d’enfants.
2008
Début d’un programme de gratuité des soins pour les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes dans deux districts.
2013
Développement d’un projet pour améliorer la sécurité alimentaire et les conditions de vie des ménages les plus pauvres dans le Sourou.
2014
Développement d’un logiciel novateur de diagnostic des maladies de l’enfant installé sur des tablettes électroniques.
 

En savoir plus...

Rapport annuel 2014 - Terre des hommes
Courage n°45 – Faire reculer la mortalité infantile
Politique thématique - Santé materno-infantile

En savoir plus...